16 nov. 2013

Fruits d'hiver rustiques - Cultiver sous la neige 1/2



Cultiver sous la neige? Mais quelle idée!

Des saveurs exotiques sous la neige? Et oui, il existe des goûts sucrés de mangue, de banane, de
goyave, de datte, d'agrume et des saveurs rosés, musqués, épicés dans les variétés nordiques. Ce sont des espèces peu connues, oubliées et même sauvages qui ont été passées sous silence... Ces variétés ont des qualités gustatives et nutritionnelles hors du commun, jusqu'à 30 fois la teneur en vitamines C d'une orange par exemple. Merci la biodiversité! Serez-vous assez curieux pour les re-découvrir?

Au XVII ème siècle, la bourgeoisie se porte plus ouvertement vers les variétés exotiques ramenées des colonies comme symbole de leur richesse. Dans le même temps, l'exode rurale conduit nombre de paysans à quitter leurs campagnes pour devenir ouvriers en ville, censurant par là même leur culture paysanne et leur connaissance des plantes sauvages et des légumes traditionnels. Les traumatismes des guerres mondiales stigmatisent profondément les papilles du plus grand nombre au XXème siècle. Et l'industrie agroalimentaire achève le travail.

Au XXIème siècle, il est donc permis de rêver à nouveau d'une agriculture de montagne, en altitude, sous la neige grâce aux espèces rustiques et naturellement résistantes au gel.






La plupart de nos espèces cultivées sont en effet des plantes mésophiles, c'est à dire que leur croissance maximale s'effectue lorsque les températures dépasse les 10°c et se développe bien entre 15°c et 30°C. Elles ont donc besoin d'un beau printemps et d'un été chaud.

Mais certaines espèces ont la particularité de germer en automne, puis passent l'hiver sous paillis, fleurissent dès la fin de l'hiver à partir de 10°C et mûrissent au début du printemps de l'année suivante. On appelle ces espèces, des plantes psychrophiles: elles ont une croissance maximale à des températures comprises entre 0°C et 10°C. Comme la baie de mai (chèvreufeuille comestible appelé également myrtille de Sibérie). C'est aussi le cas des céréales d'hiver comme le seigle par exemple qui germe en automne, végète tout l'hiver et mûri tôt au printemps.

Ce qui compte, c'est la moyenne des températures entre la journée et la nuit, voir uen moyenne sur un cycle d'une semaine ou d'un cycle lunaire. Une chaleur constante est plus préjudiciable à la plante, surtout à la fructification, qu'un grand écart de température entre des températures douces la journée et des températures basses la nuit. Pour connaître les bienfaits des basses températures sur les arbres fruitiers, consultez l'article  Microclimat de montagne - culture d'arbres fruitiers et de légumes de montagne

Les plantes rustiques ont une résistance pour supporter des gelées sur quelques jours voir quelques semaines. On décide de la zone de rusticité grâce à des tests de rusticité.


Les fruits d'hiver ont l'avantage de fleurir tard dans la saison, donc après les gelées printanières, généralement à la fin de l'été, voir en automne et de mûrir en automne et de blettir en hiver. Ou alors de fleurir très tôt au printemps prochain car les fleurs peuvent résister aux gelées jusqu-à 7°C.

Les légumes d'hiver sont souvent riches en vitamines, particulièrement en vitamines C, en acides gras insaturés, en protéines, en béta carotène, en huiles essentielles, en acide acétylsalicylique (aspirine) et en acide oxalis. Ce sont ces même molécules qui assurent aux cellules de la plante sa résistance au froid, ses défenses immunitaires, sa régénérescence des lésions abîmées (beta carotène par exemple) et sa pérennité, même végétative, jusqu'au printemps prochain. La plupart des légumes bi-annuels et des plantes en rosace sont des légumes d'hiver. Ils ont souvent un goût amer ou très sucré. Cette astringence et cette teneur en sucres résultent directement des protéines dites de choc thermique qui transforment l'amidon en sucre (monitole et **** ) et en tanin.

Et si vous voulez booster vos défenses immunitaires ou la qualité nutritionnelle de vos plats en hiver, pensez aux graines germées et aux bourgeons.

NB: Il y a une différence entre les graines germées de variétés estivales ou hivernales. La teneur ........*****

Nouveau! Bientôt de nouvelles infos sur les conditions de culture et la physiologie des fruits rustiques en pays froids et en montagne.

Liste des baies, des arbustes et des arbres fruitiers qui résistent au froid
fruit des montagnes, fruits sauvages







jusqu'à -10°C voir -12°C  Feijola (Goyavier de Montevideo), Bibacier (Néflier du Japon), Fruit de la passion, Yuzu, Bigaradier, Baie des Andes (Physalis), Maqui panaché, Mûrier à papier (broussonetia papyrefra), figuier rampant (ficus pumelia_ préparation spéciales des figues sous forme de jus*)
jusqu'à -15°C voir-17°C Myrte, Acca (Goyavier du Brésil), Plaqueminier, Grenadier de Provence, Argousier, Amélanchier, May pop, Arbousier, Citron sauvage, Orange amer, Aubépine, Jujubier, Eglantier, Figuier, Akebia quinata, Aralia chinensis (Angélique de chine)
jusqu'à -20°C Nashi, Poirier des roches (Amélanchier ovalis), Cormier, Néflier commun, Kiwaï (Kiwi de Sibérie), Kaki muscat, Châtaignier, Noyer, Bouleau, Citron sauvage (poncifirus trifoliata), Yucca, Myrtille, Goji, Kiwi, Airelle, framboisier, Abricotier (notamment abricotier jaune d'auvergne), Figuier, citronnier sauvage (poncirus trifoliata), 
jusqu'à -25°C les Alisiers, Asiminier Paw Paw (Manguier rustique), Kaki fuyu, Olivier de Bohème, Chalef argenté, Goumi du Japon, Sureau noir, Cynorhodon, Cognassier, Pommier sauvage, Cornouiller mâle,   Ealeagnus ebbingei, Hovenia sucré "le Raisinier de Chine" (goût raisin poire, substitut de miel), Désespoir du singe, Noisetiers, Pacanier (Caryer lacinié).
jusqu'à -28°, -30°C Poirier sauvage (pyrus pyraster), Poirirer commun, Amélanchier du Canada, Aronia, Myrtille arctique, Camarine, Bleutier (myrtille arbustive), Mure arctique, Noisetier, Pacanier du Nord, Caryer lacinié, framboisier, airelle, canneberge, cerisier noir à grappe (-32°), Limmonick/schisendra chinensis/baie aux 5 saveurs (sucré, aigre, épicé et salé, goût de raisin sec), prunier myrobolan (-32°).
jusqu-à - 34°C Bleutier, Sorbier des oiseleurs, Erable à sucre, Bouleau, Pin à sucre, robinier faux acacia, aubépine monogénique, Caryer ovale, Caryer lacinié, Noyer du Japon, Noyer de Mandchourie, Noyer noir, Noyer cendré, gingembre sauvage du canada (asaret du canada -35°), ginseng de sibérie .
jusqu'à -40 et + Myrtille de Sibérie, Viorne lantane (goût de pruneau), Viorne trilobé, Viorne aubier, Genévrier, Caryer ovale, Noyer de Manchourie, Pin pignon de Sibérie (-45°), Pin pignon de Corée (-50°!).

http://www.pepinieriste.ca/ pépinièriste rustique et ancestrale.
http://www.pepiniereancestrale.com/ pépiniere ancestrale
http://potagersdantan.wordpress.com/category/fruits-du-quebec/
http://www.pepin-hier.fr/
http://www.cassenoisettepepiniere.com/arbres-a-noix.php
http://www.lafeuillee.com
http://www.hillkeep.ca/autumn.htm
http://arcadianabe.blogspot.fr/ (blog wild harvest)
http://www.gigablast.com/get?q=&c=dmoz3&d=88240961261&cnsp=0 (Asiatica nursery)
http://www.plantdelights.com/Buy-Plants-By-Genus/Perennial-Garden/buy-perennials/plant-catalog/ (plants delight nursery)
jardin de fraternité ouvrière en Belgique
http://vegetal-en-vercors.blogspot.fr/
Pépinières d'Altitude PUTHOD http://www.puthod.com/fr/presentation.html
http://www.cochetfrederic.com
http://www.graines-baumaux.fr
http://tous-les-fruits.com/index-fruits-sauvages.html
Précaution! Veillez à respecter le biotope de référence et la rusticité de référence de vos plantes, évitez d'introduire une espèce très rustique dans un milieu peu compétitif ou de rusticité plus faible car elle pourra devenir envahissante voir coloniser l'espace naturel dans lequel elle est nouvellement introduite et supplanter une espèce locale. Ceci est également valable pour les champignons. L'érable à sucre du Canada et la truffe chinoise sont des cas d'école! Cette précaution est particulièrement importante dans les programme de reboisement en sylviculture.
Donc utilisez des espèces provenant du Canada, d'Amérique du Nord, de Sibérie, de Suède, de Norvège, du Nord de la Chine et de la Russie uniquement si votre terrain d'implantation s'y prête. Optez pour des variétés européennes dans les conditions favorables à celles-ci.

autre ressources: Culture de l'alimentation nordique http://aof.revues.org/6950