5 déc. 2013

Fruits d'été précoces et rustiques - des melons et des pastèques en montagne.


Les variétés anciennes sont acclimatées à nos régions dont elles sont souvent originaires. On les
cultive parfois depuis le 17ème siècle en France, aux Etats-Unis, au Canada, au Québec, en Russie, en Ukraine, en Autriche, en Yougoslavie, en Tchéquie, en Sibérie, au Japon, en Chine ou en Afrique du sud. Un ouvrage de référence les mentionne dès 1885 "les plantes potagères" de Vilmorin-Andrieux. (lecture en ligne sur gallica)/ illustration The Vegetable Garden de Villmorin.

Des melons et des pastèques au dessus de la Loire, c'est possible!

Ces variétés connaissent les rigueurs des climats tempérés et sont adaptés à une fructification précoce et une maturation sur une courte durée. Un été de 2 à 3 mois suffit (65 à 100 jours). Leur conservation est souvent excellente, sur plusieurs mois, voir jusqu'à l'année suivante pour les courges et certains melons. Leur conservation améliore souvent les saveurs musquées, praliné ou de noix ainsi que leur teneur en béta carotène, en vitamines C, en sucres et en huile.

Voici une sélection de variétés de melons et de pastèques précoces et rustiques à cultiver partout en France.
Leur culture au dessus de la Loire, en Auvergne, dans le Jura ou les Alpes est donc tout à fait envisageable.
Vous pouvez aussi profiter d'un microclimat local, de piège à chaleur, de pierres, de buttes ou d'un mur au sud de votre maison pour étendre votre culture familiale à d'autres variétés, ou pour augmenter votre fructification.

Pour les fruits d'hiver, veuillez consulter l'article Légumes & Fruits d'hiver - permaculture de montagne





Les melons rustiques à chair vert pâle, orangée, saumon ou rouge, de 800gr à 10kg!
de France
Melon noir de Carmes* - Melon Vert Olive d'hiver (se conserve jusqu'en février) - Melon de Cantaloup - Melon de Bellegrade - Melon Kroumir - Melon Dijonnais - Melon banana - Melon petit gris de Rennes - Melon vert grimpant - Sucrin de Tours - Melon de Lunéville - Melon Prescott hâtif (800gr, très précoce).
de Suisse
Melon Ausles
d'Angleterre
Melon Blesheim
d'Ukraine
Melon Lughan
du Canada et du Québec
Melon de Montréal (6 à 10 kg!) - Oka du Québec (melon banana&montréal).
des USA
Melon extra early Nutmeg  (melon musqué 65-70 jours) - Melon Iroquois (75-90jrs _ jusqu'à 5kg!) - Melon Amish - Melon Burrel's Jumbo - Melon ananas - Melon Jenny Lind.


Les pastèques rustiques chair jaune, rose, rouge
de Russie
Small Shining Light* (tolère une faible luminosité, l'humidité, un été frais et court,  très précoce - 2 à 3kg) - Cream of Saskatchewan (fruit 'explosif' libération des graines au choc) - Osh Kirigizia (5 à 7kg chair rose)- Astrakhanski (chair rose) - Black Tail Mountain (3 à 5kg) - Sweet Sibérian (chair jaune 80-85 jrs) - Militopolski/Volga -  
de Tchécoslovaquie
Chelsea (vert et rose)
du Canada -des USA- Amérindien
Novajo winter (très longue conservation) - Orange glow - Quetzali (résistant au mildiou) - Early Moon Beam (issu d'une déshybridation de Yellow doll) - Sugar baby (65 à 70 jrs) - Ice box Midget - Verona (70-80 jrs, vigoureux).
toutes les variétés de pastèques en photo ici http://agsyst.wsu.edu/watermelonphotos.html 

Les tomates précoces blanche, jaune, rose, orange, rouge, noir
de France

Les concombres précoces


Attention!
Ne consommez aucun cucurbitacée sauvage ou cornichon d'âne, comme l'ecballium momoridque, car ils contiennent des cucurbitacines, toxines mortelles pour tous les mammifères, y compris l'Homme. Ne les cueillez pas non plus: un seul contact avec la sève sur une plaie ouverte suffit à vous intoxiquer voir vous tuer.

Toutes les variétés cultivées en sont exempts et sont donc comestibles.


Les baies précoces
Myrtille de Sibérie (avril-mai).

Les courges précoces et rustiques
en cours.

Des exotiques en annuel
Vous avez aussi la possibilité de cultiver quelques cucurbitacée ou passiflora exotiques comme annuel. Le Kiwano*( concombre au goût de banane mûre et kiwi), le chayotte une ipomée à saveur de courgette, la patate douce, le fruit de la passion, la grenade, le théier, le gingembre, le curcuma, la citronnelle, le basilic cannelle, les cacahuètes peuvent très bien se cultiver chez nous, le temps d'un été ou plus en pot, ou en serre.

Vous pouvez aussi découvrir des saveurs similaires dans les variétés tempérées et arctiques. Pour plus d'infos, lire l'article sur les Epices des montagnes - substitut aux épices tropicales.

http://solanaseeds.netfirms.com/accueil.html
http://solanaseeds.netfirms.com/melons-fr.html
www.kokpelli.fr
http://www.semencespaysannes.org
http://www.semencesdupuy.com
http://www.agroforestry.co.uk/
jardin des fraternité ouvriere de belgique
Pépinières d'Altitude PUTHOD
http://www.jardinsdugue.eu/
http://www.jardinsdugue.eu/trouver-une-plante/

Pourquoi ne cultivons-nous plus les espèces rustiques des pays tempérés?
Nous ne les cultivons plus par oubli, méconnaissance ou tout simplement par ce que l'industrie les a écartés au profit d'autres variétés plus mécanisables, transportables sur de plus grande distance, plus gros, plus manipulable génétiquement etc. ce qui n'a rien à voir avec des critères gustatifs ou nutritionnelles.

Il y a aussi une histoire économique à notre attirance aujourd'hui pour l'exotisme. Depuis les grandes découvertes, la route des épices et de la soie, les expéditions anthropologiques et ethnobotaniques, il était plus chic de consommer des variétés venues de l'autre bout du monde pour montrer sa richesse et sa noblesse plutôt que de s'attarder sur les variétés des campagnes et du terroir. A l'ère industrielle, les paysans, montés à la ville pour devenir ouvriers, censuraient leur culture paysanne et leur connaissance des plantes sauvages comestibles et médicinales pour adopter de nouvelles habitudes bourgeoises. Les famines, les épidémies et les guerres ont marquées à jamais les esprits de beaucoup d'anciens; ce qui explique l'oubli et le refoulement massif de nombre de variétés. L'industrie agroalimentaire d'après guerre apporte un nouvelle vague de saveurs venue des pays tropicaux aux couleurs chaudes, à la pulpe charnue et aux saveurs sucrées pour réconforter les papilles des français.

L'exode rurale, la désertification des montagnes, les conditions de travail difficile de la paysannerie pauvre, les guerres, les disettes, les mini erres glacières connues au siècle dernier et l’éclatement du lien intergénérationnel sont des facteurs qui jouent un rôle dans l'oubli des espèces rustiques et sauvages locales.

Le peuple français a pourtant la tête dure, car il a fallu plus de deux siècles de campagne de séduction par les rois de France pour que la pomme de terre d'Amérique soit appréciée, le palais des français préférant de loin le topinambour! Le topinambour gagne a être revalorisée: sa saveur sucrée est tout à fait comparable aux patates douces exotiques, aussi charnue et sucrée et très productive sous nos climats!

J'espère que cet article vous aura donné envie de redécouvrir ces saveurs!
Bientôt je pense vous offrir un tableau de saveurs d'équivalence entre fruits exotiques et fruits rustiques, il fau que j'y travaille sérieusement... et que je les goutte toutes ;-). En attendant, une petite astuce de grand mère: si vous faites mûrir des pommes avec des fleurs de sureau, elles prendront une surprenante saveur d'ananas!

Tableau d'équivalence entre les saveurs exotiques et le saveurs rustiques:
en cours.
Patate douce = cerfeuil tubéreux
artichaut= topinambour
Datte = Kaki
Ananas = pomme + sureau
Mangue, dorian = paw paw, Asiminier triloba

http://www.agroatlas.ru/en/ interactival agricultural ecological atlas of russia and neighbouring countries,
kokopelli
http://www.pepin-hier.fr/