23 juil. 2014

La sylvothérapie: bien-être avec les arbres.


La Sylvothérapie, est une pratique new âge mais elle est traditionnellement issue d'Asie, d'Inde, de Chine, du Japon et d'Amazonie. C'est une pratique répandue dans les cultures animistes et shinto qu vénèrent la nature et l'énergie vitale comme le Chi.

Georges Plaisance a rédigé de nombreux ouvrages sur la vie de la forêt, notamment en Bourgogne. Il a écrit un guide pratique de la sylvothérapie dans les années 80. Georges Plaisance a comparé différents airs. Il a montré que l'air forestier contenait bien moins de microbes que l'air urbain : 50 microbes par m³ d'air en forêt littorale, contre 1 000 dans le parc Montsouris de paris, 88 000 sur les Champs-Élysées, 575 000 sur les grands boulevards et 4 000 000 dans les grands magasins à Paris.

Au Japon, les arbres sont sacrés. On protège et on honore les arbres centenaires et millénaires dans les temples, les rues et les cours des jardins. On leur tresse une corde de papier tous les cents ans ou une tresse en paille de riz tous les mille ans. Une corde spéciale est tressée pour les arbres millénaires. Une des pratiques est la promenade en nature, dont une pratique thérapeutique est la shinrin yoku.






article en cours de rédaction. Thème à venir:


FORÊT ET BIEN-ÊTRE

la sensation de bien-être en forêt:
Les huiles essentielles, comme les terpènes, des plantes et des arbres semblent jouer un rôle majeur dans la sensation de bien-être en forêt. Les essences d'arbres ont même des vertus thérapeutiques. Elle est particulièrement puissante chez les résineux.

Les forêt de feuillus ont des effets toni-sédatifs sur l'organisme alors que les forêts de résineux ont des vertus dynamisantes et antimicrobiennes. Une exposition prolongée dans une forêt de pins peut toutefois être excitante au point d'augmenter la tension artérielle chez les personnes nerveuses et stressées, particulièrement en été. L'effet de la térébenthine peut donc être néfaste au delà de quelques heures d'exposition régulière. L'alternance feuillus/résineux semblent être idéal pour se ressourcer et équilibrer ses énergies.

On a récemment montré que l'activité biochimique est beaucoup plus riche et plus intense dans la canopée que dans la strate herbacée, notamment en forêt tropicale, mais on n'a pas cherché à mesurer si les malades bénéficieraient de respirer l'air à hauteur de canopée. Il existe de nombreux parcs d'activités type parcours aventure et accrobranches.

La chlorophylle
La chlorophylle purifie l'air lors de la photosynthèse, notamment sa teneur en oxygène.
La sensibilité de notre oeil est optimale entre 500 et 600 htz, ce qui nous permet de distinguer nombre de nuances de verts. En chromothérapie, les longueurs d'ondes longues des rouges sont très excitantes. Les longueurs d'ondes courtes des bleus sont très calmantes. Les verts sont toni-sédatifs.

La qualité de l'air
L'étude Phyt'air a permis d'établir la nocivité des matériaux de notre quotidien et notamment de la pollution de l'air dans les environnements intérieurs.

Energie, empathie et émotions chez les êtres vivants.
En 2013, les recherches du Docteur Nauri Nummenmaa a guidé une équipe de chercheurs à scanné les émotions corporelles de 701 volontaires, toutes nationalités confondues, pour établir une carte. A leur grande surprise, elle est commune à l'ensemble des personnes peu importe leur origine, leur nationalité ou leur sexe. On pense évidemment à la symbolique des auras. Ces travaux ont été publiés le 31 décembre 2013 dans la revue Proceedings of The National Academy of Sciences, sous le titre « Bodily maps of emotions ».
la cartographie universelle des émotions - étude finlandaise du Dr Lauri Nummenmaa publiée en 2013
Une étude a établi scientifiquement l'empathie des arbres face à un humain blessé adossé à son tronc. La preuve réside dans l'activation des systèmes d'échanges chimiques de la plante vers la personne triste ou blessée pour tenter de communiquer et de la soigner, en émettant les mêmes composés volatils que pour aider une plante congénère qui souffrirait d'une attaque.

Une étude de 2012 a montré qu'une algue était capable de puiser son énergie dans la photosynthèse mais aussi chez une autre plante. D'autres expérimentations semblent supposer que les plantes peuvent absorber l'énergie d'autres plantes environnantes. D'après les mécanismes physiologiques en jeu, il en serait de même pour les hommes. D'après le docteur Bader-Lee, « L’humain peut absorber et se guérir par le biais d’autres humains, animaux et une partie de la nature. C’est pourquoi beaucoup de gens se sentent plein d’énergie lorsqu’ils sont en pleine nature, » a-t-elle conclu.

Dans les années à venir, on peut espérer voir co-évoluer les domaines scientifiques et bioénergétiques au delà du conservatisme et du mysticisme. Avec lesquels devraient se rajouter les sciences humaines de la communication et de la sociologie.

La cortisol et l'éthylène, hormones du stress.
Du côté de la recherche en biologie végétale, on avance depuis les années 90 sur la communication des plantes, leur sociabilité et leur système sensible. On est proche de découvrir l'intelligence végétale. Plus d'infos à ce sujet dans notre article sur la communication et les relations d'entre aide chez les plantes.

Les premières expériences sur la sensibilité des plantes datent de la seconde guerre mondiale par un chercheur à la NASA, les japonais et par une équipe russe (expérience du chou) qui ont mesuré la réaction des plantes à un stress de contact, d'agression et plus récemment de sommeil (chez mimosa pudica) et de communication sonores et chimiques (chez les maïs).

Les plantes sont capables d'identifier, de reconnaître et d'émettre une information relative à une agression et de réagir, notamment grâce à des composées chimiques dans leur systèmes foliaires et racinaires.


http://www.espritsciencemetaphysiques.com/absorber-lenergie.html
L'éthylène et le cortisol semblent jouer un rôle majeur. Hors nous sécrétons également ces hormones lorsque nous sommes en stress.

Une étude japonaise de 2004 a montré que le sang de personnes ayant marché dans les bois contient un taux de cortisol beaucoup plus bas que celui de personnes ayant couvert la même distance en ville.

Or cette hormone est considérée comme une des principales hormone de stress dans le règne végétal comme animal.

Il semble pertinent de considérer les possibilités d'échange et de communication intuitive qui peuvent exister entre les plantes, les animaux, dont nous faisons partis.

Cela devrait nous aider à retrouver une place salutaire dans la Nature, qui elle, ne nous a jamais quittés.

land'art: art et nature.

Nous organisons des ateliers land'art à Dijon, à la découverte des forêts aux portes de Dijon.
Infos & Réservation au 07.86.82.22.81.
Plus d'infos sur notre site LAND'ART DIJON:
https://sites.google.com/site/landartdijon/home

jardiner, créateur de lien social.
(à suivre)
voir le fruit de son travail, se sentir utile, être au contact d'être vivant et sensible que l'on nourrit, apaisement, concentration, échanger avec les autres au delà des apparences...
réintégration de personnes désocialisées.
les jardins partagés
permaculture urbaine
terre de lien

http://www.journaldelascience.fr/sante/articles/carte-corporelle-nos-emotions-revelee-etude-3400
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/01/06/21819-premiere-carte-corporelle-emotions
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvoth%C3%A9rapie
http://asef-asso.fr/mon-jardin/nos-syntheses/1396-le-jardin-source-du-bien-etre-de-l-homme-la-synthese-de-l-asef
http://www.espritsciencemetaphysiques.com/absorber-lenergie.html
http://www.nature.com/ncomms/journal/v3/n11/full/ncomms2210.html
http://pierrefeuillesapiens.blogspot.fr/
http://www.shinrin-yoku.org/
https://en.wikipedia.org/wiki/Forest_bathing
https://ja.wikipedia.org/wiki/%E6%A3%AE%E6%9E%97%E6%B5%B4