24 juil. 2014

Cultiver avec les Taupes

dessin internaute
Planter un Arbre en permaculture est l'occasion de trouver des astuces. Dans toutes les techniques le but est de faciliter le développement racinaire des arbres et leur fixation profonde dans le sol.

Les Taupes, 
leur mottes et leur galeries offrent un réseau idéal pour planter un Arbre. Planter un arbre dans les taupinières favorisent la mycorhization de vos arbres. Vive les taupes dans le verger! On vous explique pourquoi...




Le système racinaire.

La première racine d'encrage dans le sol est primordiale. Le réseau racinaire secondaire va ensuite se développer autour de cette racine mère. Chaque tête de racine possède la capacité de chercher des galeries dans le terrain, de s'orienter, d'adapter leur croissance, de chercher des nutriments et de communiquer avec les micro organismes du sol via des signaux et des volatils chimiques. Il est essentiel de préserver ces quelques 2 petits millimètres. Si la tête des racines est coupée, la plante pousse uniformément, indistinctement et en ligne droite. Pour plus d'infos à ce sujet, lire l'article sur le système racinaire des plantes et l'intelligence végétale: les stratégies de communication des plantes.
Technique de la barre à mine:
La plus commune est de faire un trou d'1m à la barre à mine, d'y entreposer du terreau- avec EM si possible, d'y placer 3 noyaux, pour sélectionner le pied le mieux implanter.

Technique de la taupinière:
Pour la taupinière, le travail est déjà fait! Vous n'avez besoin que de vos mains ou d'un bâton. Les taupes creusent un réseau sous-terrain superficiel et en profondeur dans tous les verger. Galeries, nutriments, disponibilité en oxygène et en eau: les arbres n'ont plus qu'à s'y implanter avant les mulots et les fourmis. C'est d'ailleurs ce qui se passe en forêt, où les taupes jouent un rôle primordial dans l'implantation des graines et la dispersion du mycélium.
Charmes, taupinière et cèpes d'été.
A cet endroit j'ai trouvé 7 cèpes d'été énormes dans ou autour des taupinières.
les galeries
Quelle motte choisir?

Veillez à protéger le gîte - le foyer - de la taupe et de sa portée. N'altérez pas non plus la galerie principale, si possible.

Si cela arrive, la taupe dépensera plus d'énergie pour reconstruire une galerie principale en contournant l'obstacle. Mais elle pourrait aussi décider de nettoyer sa galerie en rejetant le noyau ou manger les racines du jeune plant qui obstrue son passage.

Tout dépend de l'état de votre sol. S'il est très argileux et compact, cela peut-être le moyen de l'aérer d'avantage, au prix d'une population de micro-organismes au profit de la taupe. Tout travail mérite récompense. Dans ce cas, faites le au par avant avec un bâton dans le sol pour observer la réaction de la taupe. Si dès le lendemain vous observez de nouvelles mottes, c'est qu'elle a creuser un nouveau tronçon de galerie principale.

illustration d'un réseau de galeries par un trappeur -
utiliser les points d'appâtages pour attirer les taupes et l'inviter à multiplier ses galeries
vers les festins que vous aurez prédécidés.
et non pour les tuer!
1/ le plan des galeries existantes.
Observez donc votre terrain de loin et dessinez les taupinières sur un feuille - ou visuellement. Repérez le réseau des galeries principales en observant les grosses mottes humides, et imaginez le réseau secondaire des petites mottes aléatoires en ramification aléatoire ou en étoile. Pour planter vos arbres, choisissez une taupinière principale abandonnée (la motte sèche et s'affaisse) ou une taupinière au dessus d'un réseau de galeries secondaires.

2/ design spontané. Le réseau secondaire, galeries et mottes, sont souvent aléatoires et abandonnés. La taupe les creuse au gré de sa chasse pour trouver de la nourriture et n'y revient pas nécessairement. Ce sont souvent des culs de sacs. Ils sont idéals pour une implantation immédiate de vos plants d'arbres ou de vos noyaux. Choisissez les taupinières qui correspondent au mieux au design que vous voulez et avec l'espacement nécessaire pour chaque espèce.

Vous observez que les fourmis font de même dans le jardin. Elles construisent leur fourmilière au dessus et en dessous d'une souche d'arbre et optent aussi pour une vieille taupinière.

3/ design choisi. Le plan d'implantation de vos arbres.
Vous pouvez stimuler le réseau de la taupe en créant un festin d'insectes à proximité d'une galerie principale (récoltez des insectes dans votre verger ou achetez des lombrics en jardinerie, ceux qui ne finiront pas gobber, iront fertiliser votre verger). Creusez un petit trou près d'une galerie principale puis à 1m, 3m, 5m selon le design des arbres que vous plantez, répétez l'opération. Vous dessinez ainsi avec la taupe l'emplacement des futurs arbres tout en collaborant à son bien-être.

les mottes
le gîte

les mottes occasionnelles

le régime alimentaire de la taupe.



Les taupes sont insectivores, et mangent occasionnellement des tubercules.

Le travail des taupes contribue à la qualité du sol : les galeries drainent le terrain, tandis que les taupinières permettent de le fertiliser en faisant remonter à la surface la terre des couches plus profondes. Les taupes laissent aussi des déjections riches en sucres et en protéines de ces repas d'insectes, de larves, de vers et des carapaces. C'est l'un des rares prédateurs de certains vers et larves nuisibles pour le jardin (vers blancs de hanneton, vers taupins, courtilière, limaces, etc).

Tous ces éléments contribuent à nourrir les racines d'arbres et de plantes et le mycélium des champignons mycorhiziens ou basidiomycètes tout comme les bactéries du sol.

La taupe est un compagnon du jardinier. Ce qui est vrai pour la taupe, l'est aussi pour les musaraignes. Protégeons-les.

Les taupes et le mycélium.
Les taupes jouent un rôle essentiel dans la dissémination des spores et du mycélium des champignons. En forêt, c'est grâce aux taupes et aux limaces que le mycélium gagne du terrain. Le mycélium emprunte les galeries, où il y trouve également les déjections des taupes et les cadavres d'autres insectes pour se nourrir. Il se loge dans les nids ou les taupinières pour se développer et fructifie en surface. Les amateurs de morilles et de champignons en général repèrent les taupinières pour espérer une cueillette fructueuse. Pour la culture de champignons symbiotiques en extérieur, il est d'ailleurs conseillé de favoriser les dissémination sur les taupinières: la terre y est ameublie et le sous sol offre un réseau prédisposé pour le mycélium, comme une cave. Planter un arbre dans les taupinières favorisent donc en plus la mycorhization de vos arbres.

Pour plus d'infos sur la relation entre les taupes et les champignons, consultez notre article "Le biotope de la Morille".
Planche 1 : mise en évidence schématisée de l’action de Talpa Europaea sur la mise en place du mycélium de Morchella vulgaris (à gauche lors de la descente de la sève à la fin de l’automne et le début de l’hiver, à droite lors de la montée de la sève de Fraxinus excelsior au printemps). ref: www.micosegur.com/las-colmenillas-y-los-topos/


taupinière et cèpe d'été
Noisetier et bolet des charmes
Lorsque l'on sait que les pommiers font partie des arbres hôtes de la morille commune, on met à profit arbre fruitier, culture de morille et taupinière. Et vous pouvez décliner pour d'autres champignons comme les cèpes, les tricholomes de la Saint Georges, les amanites etc... C'est une bonne nouvelle pour améliorer la culture de champignons symbiotiques dans une forêt jardin. 

Les noisetiers sont aussi d'excellents candidats pour la culture de champignons symbiotiques.










Pour plus d'infos sur la culture de champignons, consultez nos articles sur le Mycogardening:

> Arbres fruitiers et champignons

Les mycorhizes des arbres fruitiers et des plantes vivaces.

Légumes et champignons

> Mushroom garden, aménager une forêt jardin avec des champignons

Bonne expérience à tous!

cèpe d'été, mousse et taupinière.
Charmes, taupinières et cèpes d'été

russule brûlante et taupinière - toxique

Amanite panthère - mortelle-, taupinière, terricules de ver de terre et limace rouge.
Protégeons les taupes.
Les taupes ont été trop longtemps chassées pour leur fourrure, pour confectionner des chapeaux haute forme et des manteaux, par les trappeurs - chasseurs de taupe, rats et campagnols - et par les jardiniers amateurs de gazon anglais.

La taupe européenne est aujourd'hui protégée en Allemagne. Faisons de même dans nos jardins.

Voici de bonnes raisons de protéger ces animaux, et de cultiver avec elles. Une nouvelle symbiose est née.



le blog de l'ingénierie de la Nature: http://bionique.artbite.fr/Galeries.html
Les morilles et les taupes : https://www.micosegur.com/las-colmenillas-y-los-topos/