Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2014

Le biotope de la Vigne - Cultiver en zone humide.

La Vigne sauvage est le raisin des bois.
Le raisin est l'un des fruits les plus consommés depuis l'Antiquité. L'homme  paléolithique en aurait
même consommé il y a 11 000 ans, d'après des études archéologiques de feuilles de vigne fossilisées.

Feuilles, sève, rameaux, raisin, pépin... Toutes les parties de la plante sont comestibles et ont des vertus culinaires, médicinales ou tinctoriales.

A l'heure des greffes et de l'hybridation massive, un retour aux sources s'impose. Qu'est-ce que le biotope des vignes sauvages? Comment régénérer le biotope des vignes dans les forêts jardins?
Comment cultiver des vignes en lisière forestière et réhabiliter le comportement grimpant de cette liane fruitière?

Découvrez les secrets des lianes et des vignes sauvages.




Cultiver avec les Ronces.

Les Mures sont les fruits des Ronces - rubus fruticosus. Ce sont les baies sauvages les plus connues et les plus appréciées avec les framboises (rubus idaeus) et les myrtilles (vacinium - éricacées).
Selon qu’on affectionne leurs fruits ou que l’on redoute leurs piquants, leur caractère envahissant nous pose problème.

Luttez contre les ronces ? Les brûler ? les arracher ? les tailler ? Vous ne ferez qu’accentuer « le phénomène » et dynamiser leur croissance. Les ronces sont armées pour résister aux assauts du jardinier. Alors comment apprivoiser notre comportement pour apprendre à cultiver avec les ronces?

Une plante fruitière comestible, pionnière, mellifère, hyper productive et qui se gère toute seule : tous les atouts sont réunis pour être une favorite de nos cultures. Les ronces renferment même une substance particulière qui pourrait bien vous intéresser pour vos semis et vos bouturages: une hormone de croissance. Que d’avantages à découvrir pour cette plante pionnière extra+ordi…

La régénération de la matière organique en forêt grâce aux champignons lignicoles.

Ces champignons sont saprophytes. Ils décomposent le bois, notamment la lignine ou la cellulose. Et permettent à la forêt de se régénérer.

Si beaucoup d’espèces sont capables de dégrader la cellulose du bois (bactéries, champignons, invertébrés du sol, etc.) seul un groupe de champignons supérieurs, en particulier les aphyllophorales, par exemple Bjerkandera adusta (Polypore brûlé), sont capables de dégrader la lignine, une macromolécule très complexe et très dure à craquer.

Nous parlons aujourd'hui des polypores.

L'Amadouvier, fomes fomentarius, et les Ganodermes, sont des champignons lignivores. Alors que le Polypore marginé, fomentarius pinicola, et le Polypore du bouleau, piptoporus betulinus, sont des champignons cellulosivores.

Les champignons qui dégradent la lignine brune et laissent la pulpe blanche du bois, riche en cellulose, sont des mycelium à pourriture blanche. Ils sont majoritairement inféodés aux forêts de feuillus et occupent une place prépondérante dans le …