4 mars 2014

Mycorémédiation: champignons bio accumulateurs, dépolluants et recycleurs.


La régénération du vivant grâce aux champignons.

Les champignons recycleurs
les champignons saprohytes:
Les champignons saprophytes ou saprotrophes jouent un rôle essentiel dans l'écologie des sols
forestiers. Ce sont des décomposeurs. Leur rôle est de recycler les matières mortes: feuilles, bois, cadavres, etc.

Ils permettent ainsi d'éviter un étouffement de l'écosystème par accumulation de déchets végétaux, en renouvelant l'humus (ex. Oudemansiella mucida (Mucidule visqueuse), Agaricus bisporus (Champignon de Paris)). 

Si beaucoup d’espèces sont capables de dégrader la cellulose du bois (bactéries, champignons, invertébrés du sol, etc.) seul un groupe de champignons supérieurs, en particulier les aphyllophorales par exemple Bjerkandera adusta (Polypore brûlé) sont capables de dégrader la lignine, une macromolécule très complexe et très dure à craquer.

Les champignons qui dégradent la cellulose blanche et laissent le bois brun, riche en lignine, sont des mycélium à pourriture brune. Ils représentent seulement 7% des champignons et sont fortement rattachés aux conifères.

Les champignons qui dégradent la lignine brune et laissent la pulpe blanche du bois, riche en cellulose, sont des mycelium à pourriture blanche. Ils sont majoritairement inféodés aux forêts de feuillus et occupent une place prépondérante dans le règne fongique des décomposeurs.





Champignons lignicoles:
Pourriture brune: décomposeur de cellulose



polypore du bouleau - photo internaute

/Pourriture brune (cubique)
7% des champignons : dégrade la cellulose et l’hémicellulose, mais pas la lignine (10% feuillus – 80% conifères). Comme le polypore du bouleau, la pleurote de l'orme ou les morilles (?) pour les feuillus par exemple et le polypore marginé ou la clavaire crépue, pour les conifères.

70% des mycelium bruns sont des polypores que l'on retrouve sur les conifères morts et participent au recyclage de la matière organique. Ils fructifient sur des arbres morts ou en fin de vie, ou sur des êtres malades, infectés, abîmé et faible. Il semble que le poypore du bouleau n'agit pas systématiquement comme un parasite mais peut entretenir une relation de co-habitaion sur un hôte sain, ou légèrement blessé/parasité, en lui fournissant des substances cicatrisantes, antiseptiques et antibactérien préventif, ce sont d'ailleurs des vertus médicinales du polypore du bouleau. La piptamine a été identifiée comme un nouvel agent antibiotique, notamment contre les bactéries bacilius megaterium;

Effet sur l’environnement : Les enzymes digèrent la pulpe blanche de l'arbre qu'est la cellulose. Ils causent des craquelures cubiques en damier et le rétrécissement du bois. Ce qui laisse du bois mort brun, riche en lignine, d'où son nom. La décomposition des champignons après le passages des vertébrés et des micro organismes donne un humus riche en lignine favorable à l’entretien d’une forêt de conifères.

Pourriture blanche, décomposeur de lignine:

/Pourriture blanche (fibreuse) : majorité des décomposeurs de bois, surtout feuillus, décompose la lignine mais pas la cellulose. Comme les agarics, les agrocybes, les pleurotes, les tramates, les grifolia, les shiitake, les amadouviers, les ganoderma, les hericum, les pholiotes, les psylocybes, les stropharia etc...

Dans les variétés saprophytes comestibles, comme les pleurotes, les strophaire rouges, les agarics, les shiitake, tous ces champignons peuvent être utilisés en mycogardening car ils ne s'intéressent pas aux herbacées ni aux légumes, mais aux bois morts ou aux arbres affaiblis. Leur mycelium accroît d'ailleurs la productivité et la taille des légumes grâce à l'extension du réseau racinaire et l'amélioration du top soil, de la rhizosphère à la mycosphère, la biodisponibilité en nutriments, en eau et en minéraux; ils participent à la décomposition des mulchs, notamment paille et brf, pour les transformer en carbone et en eau, puis en humus par la microflore du potager.

Ganoderme européen > 60cm!
Les champignons à mycelium blanc ont la force de casser la liaison d'hydrogène de carbone des composants chimiques et des toxines. Les enzymes oxydatives - oxydation active - responsables sont principalement la peroxydase de lignine, la peroxydase de manganèse et les laccases. La peroxydase de lignine et la peroxydase de manganèse sont des oxydoréductases, tandis que la laccase est une phénoloxydase.


Seuls les champignons à pourriture blanche développent une enzyme de composition manganèse - péroxydase qui minéralise le bois et qui est très efficace pour craquer les liaisons hydrogène-carbone. Ces champignons produisent aussi des enzymes ligninolytiques et celluloïques. C'est à dire qu'ils sont capables de digérer à la fois la lignine et la cellulose. Même si le plus souvent, d'autres champignons cellulovores prennent le relai.

C'est cette faculté incroyable à briser les lisaisons hydrogène-carbone qui permet à ces familles de champignons de désassembler le majorité des chaînes complexes des produits chimiques fabriqués par l'industrie humaine issue du pétrole: les hydrocarbures, le diesel, l'essence, les herbicides, les pesticides et un large spectre de produits chimiques de longue toxicité.


En cassant les liaisons hydrogène-carbone, le mycelium libère des sous-produits non solides sous la forme primaire d'eau et de dioxide de carbone. Plus de 50% de la masse organique démantelée se décompose en dioxyde de carbone, et 10 à 20% en eau; c'est pour cette raison que les tas de compost s'affaissent autant en murissant!

Champignons humicoles: décomposeurs d’humus.

Champignons follicoles: décomposeurs de feuilles.

Champignons pyrophiles: décomposeur de bois brûlé.
les morilles.

Champignons coprophiles: décomposeur d’excréments.
Les lentins tête d'encre.
http://www.champis.net/wiki/index.php/Champignons_dans_les_%C3%A9cosyst%C3%A8mes
http://www.mushroommountain.com/bioremediation/mycospecies.asp

Jardiner avec des champignons.
MycoBRF






http://topsoiltampa.com/mushroom-compost-for-sale/

Se soigner avec les champignons
Prévention de cancer et dégénérescence cellulaire
Champignons médicinaux palliatifs et curatifs
Traitement d'aide à la régénération cellulaire avant, pendant et après chimiothérapie.


Si le Shiitake est si populaire au Japon, c’est grâce au lentinane qu’il contient. Le lentinane est un polysaccharide purifié c'est-à-dire une macromolécule de glucides issue de plusieurs sucres élémentaires. Au Japon, cette substance est considérée comme un médicament et elle est prescrite sur ordonnance. Elle est utilisée en complément de la chimiothérapie pour prolonger et améliorer la vie des personnes atteintes de cancer.

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=shiitake_nuwww.champininfo.com
http://champignon-contre-metastase.e-monsite.com/
Running mushroom Paul Stamets
Growing gourmet and médicinal mushrooms, Paul Stamets.
L'encyclopédie de Robert Rogers.

Dépolluer avec des champignons.

L'une des formidables capacité du mycélium est sa capacité à briser des chaines de molécules, de séquestrer, d'ingérer voir de dissoudre des métaux lourds, des poudres de roches, des produits chimiques et même d'accumuler les radiations. Et de les transformer en matière organique inoffensive après transformation; celle-ci peut prendre plusieurs années. C'est ce qu'on appelle la mycorémédiation.

Expérimentations en Mycorecyclage
MycoBRF, mycomulching
Mycocompost (application pour une famille et l'accueil de groupe < 25personnes)
Mycotoilettes sèches (application pour une famille et l'accueil de groupe <25personnes)
Mycopoubelle (application pour la dustmasse d'une famille)
Mycodéchèterie (application pour un village en montagne <500habitants)

L'accueil de groupe peut engendrer une perte de biomasse sur un site si la boucle de consommation des ressources est coupée. Boire, manger, uriner, s'oxygéner, rejeter du carbone atmosphérique, du carbone organique, du méthane, des toxines, des microbes pathogènes, des cellules mortes...

Sur/consommer, sur/polluer, c'est donc consommer du vivant sans valoriser la biomasse de ce que nous consommons/utilisons, voir sans la restituer du tout parfois.

C'est exactement ce qui se passe à l'échelle d'une ville ou à l'échelle globale; car nous puisons sans restituer cette matière dans le cycle de recyclage naturelles des éléments. Les déchèteries à ciel ouvert ou enfouies, les décharges de carrosseries et d'électronique, les systèmes d'eau usées, de toilettes, d'eau potable sont des systèmes aux itinéraires écologiques et techniques obsolètes, inappropriés et sous dimensionnés. Les tabous culturels inhibant pour partie le manque d'intérêt en la matière.

Mais un nouvel enjeu climatique bouscule les lignes: la gestion des déchets post catastrophes des zones urbanisées : tempête, ouragan, inondation, tsunami, pollution maritime, contamination chimique, contamination radioactive, épidémie, guerre, camps de réfugiés, bidonville, sécheresse etc. Autant d'enjeux humanitaires, environnementaux, économiques et sociétaux d'envergure pour qui s'intéresse aux potentiels insolites de la mycorémédiation combiné à la permaculture.

Dès lors que nous réintégrons les déchets dans le cycle du carbone et de l'azote, nous recréons la biomasse nécessaire à refaire pousser du vivant, et ce, de manière exponentielle.

Dans une certaine mesure, les déchets, lorsqu'ils sont valorisées sous forme de biomasse organique potentiel, sa valeur est exponentielle. Plus le groupe est grand, plus il y a de déchets, plus la biomasse augmente et s’homogénéise.

http://www2.cnrs.fr/journal/4506.htm journal du cnrs, un champignon qui mange la pollution
http://www.fastcoexist.com/1679201/fungi-discovered-in-the-amazon-will-eat-your-plastic
https://unitedcats.wordpress.com/2007/05/29/major-biological-discoveryinside-the-chernobyl-reactor/
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1866175/?tool=pubmed
mycoremediation à Tchernobyl, Pripiat, incroyable découverte à l'intérieur du réacteur. Quelques champignons sécrètent de la mélanine dans leur organisme pour créer leur énergie, activée par les radiations gamma jusqu'à 500 fois leur potentiel. On les appelle les champignons mélanines.
"This slime, a collection of several fungi actually, was more than just surviving in a radioactive environment, it was actually using gamma radiation as a food source. Samples of these fungi grew significantly faster when exposed to gamma radiation at 500 times the normal background radiation level. The fungi appear to use melanin, a chemical found in human skin as well, in the same fashion as plants use chlorophyll. That is to say, the melanin molecule gets struck by a gamma ray and its chemistry is altered. This is an amazing discovery, no one had even suspected that something like this was possible."

Mycopermaculture en milieu catastrophe - le volet humanitaire.

Une des dimensions humanitaires en permaculture est l'écoconstruction à partir de matériaux recyclés, gratuits ou revalorisés, ainsi que des systèmes de cuisine très économique de fortune mais efficaces et la culture sur buttes sans eau. La valorisation des déchets et l'utilisation de matériaux in situ est une clé en permaculture.

Une dimension qui reste tabou mais essentiel dans le cas de catastrophes sanitaires est: la gestion des matières organiques en décomposition: déchêts, alimentation pourrie, eau stagnante, cadavres. Car ils sont en quelques heures vecteurs de pathogènes, d'épidémies, de contamination, de pollution massive et de mort massive.  Les premières heures, les premiers jours et les premières semaines sont cruciales. C'est pendant ce laps de temps chronométré que s’organise la population face au néant. Autorités, secours, vivres, aides internationales n'arriveront sur les lieux que bien plus tard.

Les priorités sont toujours: l'eau potable, la nourriture, la recherche de survivants, les premiers secours et enterrer les morts dans des fosses communes. Vient ensuite la gestions des débris, la recherche de carburant, la construction d'abri, le déblaiement des accès routiers, l'organisation collective, la recherche des proches. Et en dernier la recherche de financement économique pour al reconstruction.

Hors souvent, l'aide proposée commence par les priorités de long terme - c'est à dire l'argent.

La production de biomasse en zones sinistrées est donc un enjeu majeur qui permet rapidement et à partir de débris de proposer des solutions pour gérer:
_ le recyclage des déchets (débris des habitations, des constructions, des véhicules, des végétaux, métal, verre, bois, câble, béton, brique, céramique, terre, sable, branchage, plastique, ferrailles)
_ la remédiation des polluants libres (carburants, usines, métaux lourds, fumées, poussières, cendres volcaniques etc).
_ la dépollution des sols contaminés
_ gérer les sanitaires pour prévenir des épidémies dues aux colliformes et autres bactéries pathogènes ( urine, défection, moisissures, cadavres en décomposition, eau stagnante, le cumul de ces facteurs étant hautement mortifère) etc.
_ produire de la nourriture de survie protéinée, médicinale, antibiotique, vitaminée et immunodéfensive en quelques jours.
_ produire de la matière organique viable pour l'agriculture à court-moyen terme (de l'humus enrichi disponible pour cultiver dans quelques semaines voir quelques mois) pour permettre un retour à la vie et à l'alimentation collective ou familiale.

Les champignons sont les rois en la matière de décomposition et de dépollution et représentent des alternatives efficientes dans l'aide à la survie en zone sinistrée. La communauté des champignons peuvent participer activement à sauver des populations en danger de mort.

mycocompost collectif, mycoferme de survie, mycodéchetterie, mycofunérarium, mycochauffage, mycocarburant, mycopotager collectif (fruits/légumes/champignons).

Produire de l'énergie avec des champignons:
Du chauffage avec des champignons

Du carburant avec des champignons
mycoétanol: l'éconol de Paul Stamets

vidéo: les champignons peuvent-ils sauver le monde? cnrs http://videotheque.cnrs.fr/doc=4133
mycodépollution fukushima zone irradiée http://www.permaculture.co.uk/articles/how-mushrooms-can-clean-radioactive-contamination-8-step-plan

autres références:
1ère conférence de Kyusei natural farming with effective micro organism Asie 1989 compte rendu en pdf ici: http://pdf.usaid.gov/pdf_docs/PNABK540.pdf
4ème conférence de Kyusei natural farming with effective micro organism en Europe 1995: http://www.teraganix.com/4th-Conference-book-p/6004.htm