Accéder au contenu principal

LE LIVRE

PERMAFORÊT - LE LIVRE

Cultiver avec le Vivant

 PROJET DE LIVRE 
Le Livre pédagogique "Cultiver avec le Vivant" est en cours de création. La thématique est une Introduction à la Forêt Jardin, à la régénération de biotopes comestibles et à la Paraculture. Le contenu reprend les informations synthétiques du blog Permaforêt et une méthodologie à la régénération de biotopes comestibles. (voir Table des Matières).

Mise ne ligne progressive du Livre "Cultiver avec le Vivant"
https://sites.google.com/view/permaforet-le-livre/accueil

Premières étapes du livre
_ poursuite des analyses de biotopes
_ réalisation de supports pédagogiques et de données (utiles pour illustrer la partie "application").
_ pratique de terrain de la paraculture et de la régénération de biotopes à l'échelle d'une forêt.



Natacha Leroux, Permacultrice et Fondatrice du site Permaforêt, propose une vision écosystémique de la Relation Biodiversité-Naturalité-Humanité. "Cultiver avec le Vivant" est un livre auto-produit. Votre soutien me permet de réaliser le projet et de le publier ensuite. Je souhaite consacrer une dizaine d'années à la réalisation de la première édition.

Maintenant que nous vivons dans la forêt jardin sauvage, la partie terrain occupe une part prépondérante. J'aménage plus de temps pour la partie pratique, les formations et la mutualisation des connaissances, et moins de temps pour la partie blog.

Vous êtes nombreux-ses à me solliciter pour le livre et je suis ravie que cette approche sensible du vivant touche tant de personnes et animent tant de mains dans la terre.

Cette première édition est l'occasion de mettre en forme les recherches et de publier les premiers résultats des expérimentations sur le terrain pour les rendre accessibles à tous.

Le blog-notes : matière première depuis 2010


Le blog est une matière première à partir de laquelle je vais nourrir les articles du livre, au même titre que l'aménagement de terrain, les explorations et même les supports pédagogiques des formations...

Les textes du livre seront différents de la version "rush" du blog internet. Les articles résumeront les points essentiels : une synthèse pour chaque biotope et chaque thématique, et non un copier coller du blog.

Les informations seront schématisées par des graphiques et des dessins, et illustrées avec des photos. Tout le travail est de rendre la lecture agréable, précise, concise et méthodique ( ;-) ). J'essaye de traduire les idées en croquis/dessins/schéma; c'est ce qui prend le plus de temps. J'écrirais le contenu des textes en dernier.

Grâce à cette version en ligne, vous aurez un accès plus rapide que la version papier (d'ici une dizaine d'années). Je pourrais bénéficier de votre feedback avant d'éditer, et je serais libre de prendre mon temps pour publier une version papier.

Merci beaucoup pour votre soutien, votre gentillesse, les dons, les suggestions, le partage de connaissances, les ressources pédagogiques, vos retours d'expériences sur vos expérimentations et votre collaboration à ce livre. C'est une collaboration discrète et magnifique qui portera ses fruits.... :-)

Bien à vous,

Natacha.

ps : Les plantes concernées sont majoritairement issues des milieux de France de plaines et de moyennes montagnes dans les Terres ; je n'ai pas l'occasion d'étudier la flore méditerranéenne, de haute altitude ni du littoral océanique.

RÉALISATION

Les périodes hivernales permettent de mettre en forme le livre, et le reste de l'année est consacré à l'observation, l'expérimentation de terrain et la production de supports (photos, vidéos, dessins, designs).


Exemple de pages "le biotope du châtaignier"

                  

La Table des Matières (ancienne version)
Merci de consulter le site internet directement : https://sites.google.com/view/permaforet-le-livre/accueil

 Introduction 


La Permaculture 
     Ethique
     Principes 
Nouveau paradigme
     L'innovation sociétale
     6 pôles de nouvelles valeurs populaires pour le XXIème siècle.
Le Mythe de la Compétition, de la Prédation et de la Survie.
La Séparation Homme-Nature
La Domestication du vivant
La Réconciliation Homme-Nature
L'Homme est Nature




 1ère Partie 

La Forêt Jardin
Qu'est-ce qu'une forêt-jardin?

Les Milieux
Le Potager
La Prairie
Le Verger 
La Fruticée
     la Haie
     les Taillis
     la Clairière
     la Mégaphorbiaie
     la Lisière forestière
La Ripisylve
La Forêt
     la Forêt tropicale
     la Forêt tempérée

     la Forêt boréale
     l'Oasis.



La Matière organique
La Matière organique
Le Sol
Les Micro-organismes
Les Mycorhizes
       Les Fixateurs d'Azote
       Les Endomycorhizes, les Ectomycorhizes, les Endoectomycorhizes,
       Les Ericoïdes, les Orchidoïdes. 
       Les ponts mycorhiziens      
Les Champignons saprophytes
Les Champignons symbiotiques
Les Myxomycètes
Les Lichens
      La Symbiose lichénique
      Les Lichens bio-indicateurs

      La Qualité de l'Air
      Les Lichens de roches
      Les Lichens de terre
      Les Lichens d'écorce

Les Mousses
       Les mousses de terre
       Les mousses de roche
       Les mousses de bois
La Reviviscence
Les Fougères
Les Prêles
Les Monotropes
Les Orchis
Les Plantes Chlorophylliennes
Le Minéral

Comprendre le Vivant
Le Biotope
La Biodiversité
Les Plantes bio-indicatrices
Les Champignons bio-indicateurs
La Communication en Forêt
      Les composés volatils     
      Le Réseau mycélien
      L'Intelligence végétale
      Le Chant des Oiseaux
      La Sensibilité animale 
      L'allélopathie    
L'Ecosociologie
       La Phytosociologie
       La Synergie flore faune fonge
L'Epigénétique
       Les 5 facteurs favorables
       La modulation de l'expression des gènes
Les Organismes peuvent apprendre, s'adapter et se régénérer.
L'évolutionnisme biologique en question.

Cultiver avec le Vivant
Le Biomimétisme
      S'inspirer de la Nature  pour Créer.
Le Design écosystémique
     Comment régénérer un biotope?
     7 étapes pour régénérer un verger traditionnel.
     Comment régénérer une parcelle agricole?
     Méthodologie expérimentale sur le terrain
     Les plantes médicinales
Etudes de cas:
     Cultiver avec les Limaces et les Escargots.
     Cultiver avec les Chenilles
     Cultiver avec les Abeilles
     Cultiver avec les animaux sauvages en forêt
     Cultiver avec les Ronces
     Cultiver avec les Chardons
     Cultiver avec le Vulpin
     Le Noyer est-il si toxique?

Cultiver avec les Eléments:
     Le Froid
     Le Vent
     L'Ombre
     L'Humidité
     La Sécheresse
     L'Erosion
     Le Compactage
     L'Hydromorphisme
     La Roche
     L'Altitude
     Le Sel
     La Pollution




 2ème Partie 

Le biotope des Légumes
     La Laitue
     La Mâche
     Le Cresson
     La Carotte
     Le Panais
     Le Pissenlit
     Le Topinambour, le Tournesol
     Le Cerfeuil tubéreux
     Le Salsifi
     Le Brocoli
     Le Radis
     La Moutarde
     Les Epinards
     Les Choux
     L'Ail, le Poireau, l'Oignon
     Le Pois, Le Haricots, la Vesce, la Gesse
     Le Concombre, le Cornichon
     La Tomate (légume fruit)
     L'Artichaut
     L'Asperge



Le biotopes des Aromates
      Le biotope du Romarin
      Le biotope du Thym 
      Le biotope du thym serpolet
      Le biotope de l'Origan 
      Le biotope de la Menthe      
      Le biotope du Poivre d'eau
      Le biotope du Genévrier
      Le biotope de la Benoîte urbaine
      Le biotope de l'Aunée

      Le biotope de la Berce
      Le biotope du Raifort
      Le biotope de la Moutarde







Le biotope des Arbres à Noix
     Le Noisetier
     Le Châtaignier
     Le Noyer
     Le Hêtre
     Le Chêne
     Le Pin pignon











Le Biotope des Arbres à fleurs
     Le Tilleul   
     Le Robinier faux-acacia
     Le Frêne

Le Biotope des Fruitiers
     Le Pommier
     Le Poirier
     Le Néflier
     Le Cognassier
     Le Prunellier
     Le Prunier
     Le Merisier
     Le Cerisier aigre
     L'Alisier torminal
     Le Figuier
     L'Arbousier
     Le Cormier
    







Le Biotope des Baies
      Le Fraisier des bois     
     Les Mûres
      L'Eglantier
      La Myrtille
     Le Framboisier
      Le Groseillier rouge
      Le Groseillier à Maquereaux
     L'Argousier
      Le Sureau noir







Le biotope des Lianes
    La Vigne
    Le Houblon
    Le Concombre
    Le Kiwi, le Kiwaï
    Les Lianes des haies
         Le Tamier
         La Salsepareille
         La Bryone   
    Les Lianes forestières pérennes.
         Le Lierre
         Le Chèvrefeuille grimpant
         La Clématite   
     Le Melon



Le biotope des fixateurs d'azote
Les Herbacées
       Les Vesces
       La Gesse
       Le Trèfle blanc
       Le Lotier corniculé
       La Luzerne
       Le Mélilot officinal
       Les Ronces
       Le Gênet à balai
       L'Argousier
Les Ligneux
       Le Robinier
       L'aulne
       Le Peuplier
       Le Saule

Le biotope des Champignons


     La Pleurote en Huître
     La Pleurote Eryngii
     Les Agarics
     Les Pieds bleus
     Les Coulemelles
     Les Champignons noirs
     Les Pézizes
     Les Morilles
     La Tramète versicolore
     Le Polypore du Bouleau
     Le Polypore marginé
     L'Amadouvier
     Le Cèpe d'été
     Le Cèpe de Bordeaux
     l'Amanite des Césars



Le biotope des Abeilles noires
      Le biotope forestier des abeilles mellifères
      La phénologie des ressources (résine, propolis, baume,         pollen, nectar, pectine, enzymes fongiques)
      L'architecture d'une ruche sauvage en milieu forestier.
      L'essaimage






Le biotope des Poules

















 3ème Partie 

Le Mycogardening
Des Légumes et des champignons sur butte
Des Fruitiers et des champignons sur brf
Des Ligneux et des champignons symbiotiques
Les Mycorhizes
Les Fixateurs d'Azote
Les Ponts Mycorhiziens
Les Champignons médicinaux
Les Champignons composteurs
Les Champignons bio-indicateurs
Cultiver des champignons en milieu forestier (non stérile)
La Mycofiltration des eaux
La Mycofixation des sols
Le Mycocompost des matières organiques

La Mycoremédiation des sites

L'Apiculture sauvage
L'Essaim sauvage
La Vie des Abeilles
L'Ecologie des Abeilles
La Ruche sauvage
Les Ruches naturelles
      la Ruche écologique
      le Rucher tronc
      la Ruche panier
      la Ruche warré et kenyanne
      la Ruche céramique
      la Mycoruche (projet expérimental)
Les propriétés médicinales des miels.
Les Fourmis
"Cultiver avec les abeilles" 

proposition de design apicentré



 4ème Partie 

La Révolution sanitaire
Les Déchets
      Le Tri sélectif
      Economiser, Réutiliser, Recycler, Valoriser.
      Le Design cradle to cradle
Le Compostage
Les Toilettes sèches
La Phytoépuration
La Mycoremédiation
La Qualité de l'Eau
      la faune bio-indicatrice
      les plantes bio-indicatrices
      les plantes dépolluantes
      les champignons dépolluants

La Qualité de l'Air
      les lichens bio-indicateurs
      les plantes dépolluantes
La Qualité du Sol
      les plantes bio-indicatrices
      les champignons bio-indicateurs
      les plantes dépolluantes
      les champignons dépolluants

Techniques alternatives
Les Buttes
La Forêt Jardin
La Paraculture
Le Compagnonnage écosystémique
La Phytosociologie
La Phénologie
Le Mycogardening
Les EMs
Le Bokashi
Le Biochar
Le BRF
L'Electroculture
Les Protéodies dans la Nature
La Phytochromie
Le Design Cradle-to-Cradle


 5 ème Partie 


Aide à la Création d'un projet permacole
     Définir un projet
     Evaluer le besoins, les ressources et les limites
     Définir un budget, financer un projet

     Se former
     Le Design Permacole, les formations, les outils, le réseau, l'autoformation.
     La recherche d'un terrain
     Les opportunités
     Les obstacles
     La législation
     Avec ou sans subventions?
     Rester motivé
     Adapter le projet
     S'implanter: le début, les erreurs, le confort, les priorités, s'organiser, se faire aider.
     Témoignage: la création du projet Permaforêt.

Vous aimerez aussi :

Le biotope du Noyer - 1ère partie. Le noyer est-il si toxique?

Le Noyer, Juglans Regia, est un arbre à noix cultivé depuis plus de 1000 ans.
Le noyer est-il un arbre toxique? Le noyer est l'un des arbres cultivés les plus controversés. 
Le Noyer a aussi une bonne réputation: il indique les terres arables de bonne qualité. L'arbre est bio indicateur des terres équilibrées, riches en azote, en argile et en eau. Le complexe argilo-humique est souvent excellent.
Le noyer pousse aussi dans des conditions d'hydromorphisme et dans des sols saturés en nitrates. Il tolère même des stations anaérobies, polluées par les nitrites, les molécules chimiques et les métaux lourds.
Au Moyen Age, nombre de paysans français rechignaient à planter des noyers dans les vergers. Les seigneurs accordèrent des aides aux agriculteurs qui en plantaient pour maintenir la culture du noyer dans les campagnes.
C'est un arbre à la mauvaise réputation dans les vergers à cause de sa composition en juglone, un composé chimique qui inhibe la germination et la respirat…

Cultiver avec les Limaces et les Escargots

Les limaces sont-elles nuisibles? Du recyclage de la matière, à la cohésion du sol jusqu'au repas favori d'animaux compagnons, les gastéropodes jouent un rôle pionnier dans l'écologie des milieux, jardin potager y compris. Tous les gastéropodes ont un rôle fondamental dans l'équilibre d'un jardin.
La vie secrète des limaces mérite qu'on s'y intéresse. Les limaces existent depuis 350 millions d'années, et ont évolué des escargots terrestres, venant eux-mêmes de la mer. Leur surnom "estomac sur pied" en grec leur colle à la peau.

Les gastéropodes sont pour la vie du sol ce que les abeilles sont pour les plantes à fleurs: un chaînon vital de l'écosystème.


Pourquoi le jardinier adore les vers de terre mais boude les escargots et les limaces?

Cultiver avec les limaces peut paraître fou en agriculture... et pourtant, voici des applications incongrues pour faire des limaces, des compagnons plutôt que des nuisibles. A chaque limace son rôle!

Après…

Le Palais Mental des Écureuils

L'Ecureuil, le mnémoniste de la forêt. Tous les animaux de la forêt multiplient, sèment et cultivent leurs ressources alimentaires dans leur territoire.
Les Écureuils, les Mulots, Les Mésanges, Les Corbeaux et les Geais m'ont appris à préparer, stocker, casser et semer les noix des bois.
Les Écureuils prennent soin des arbres à noix. Ils se déplacent dans un itinéraire circulaire, de branche en branche, entre 3 et 5 m au dessus du sol. Chaque écureuil a son cercle de prédilection qu'il revisite tous les ans et connaît par cœur.
A la fin de l'été, ils visitent quotidiennement les arbres à noix, notamment les noisetiers et les noyers. En Août, ils sous-pèsent les noix vertes et retirent les noix véreuses, moisies ou creuses de l'arbre, au poids et au son, et peut-être à l'odeur.
L’écureuil commence une première récolte de noix vertes fin août, puis une seconde en septembre. Il cale entre ses dents les noix vertes attachées par deux. Il affectionne aussi les gland…

Plantes bio indicatrices

la version actuellemnet en ligne date de 2013 actu 2018: j'aimerais actualiser complètement cet article...
L'observation de la végétation fournit de nombreuses indications sur le sol, sa qualité, sa structure, sa composition, son PH et sur la disponibilité des nutriments. Et donc sur les possibilités de culture, de construction, les démarches à effectuer pour équilibrer les sols ou les enrichir si nécessaire. Il est toujours préférable de choisir les plantes adaptées au terrain et non l'inverse.
En agriculture conventionnelle, le sol est vécu comme un simple réceptacle. En agriculture naturelle, le sol est vivant et on travaille avec la nature dans le but de favoriser l'activité microbienne du sol. L'excès de fertilisants et d'azote, sans parler des amendements de synthèse, favorisent les bactéries pathogènes qui tuent les bactéries dites "efficaces" du sol et créent une concurence effrénee dans le sol qui se vide de vie après 2 ou 3 ans seulement. P…

Semis, Bouturage et Marcottage et autres techniques de multiplication végétative.

Bouturage, marcottage et pollinisation croisée. 
Bouturer les plantes mères est une manière efficace et rapide de multiplier les plantes, vignes, arbres et arbustes, mais pas que.
Cette technique permet de garder la génétique d'une plante choisie, ses propriétés, son goût, sa maturité, ses résistances naturelles. C'est possible d'opérer à partir des jeunes rameaux de bois vert de moins d'un an au printemps, avant le débourrage des bourgeons, juste à la sortie de l'hiver ou à la fin de l'été-début de l'automne. Cela fonctionne également avec les rejets, un rhizome, une racine, voir d'une feuille selon le pouvoir régénérant de la plante. Les plantes aquatiques, les lianes, vignes, les cannes et les fabacées sont parmi les plus prolifiques; c'est pour cela qu'elles sont souvent envahissantes.

Plusieurs techniques: bouturage simple (plantes feuilles, tomates) bouturages en aquaponie (menthe, basilic, carotte, betterave, patate douce, papyrus, avocat…

Les fougères, des plantes primitives

Les fougères appartiennent à la famille des Ptéridophytes - pteros "aile" phytos végétal.

La grande majorité des fougères et leurs cousines se plaisent dans les milieux humides et ombragées. Il existe des fougères dans les pays froids comme dans les pays chauds. Les plus beaux rassemblements de fougères poussent dans les forêts tropicales humides.

Quelques espèces supportent des stations ensoleillées et sèches comme la fougère aigle qui se plait sur sol siliceux et soumis aux UVvs, ou les fougères des murailles qui se plaisent entre les rochers ou dans les interstices des murs.

Les fougères sont des espèces sensibles, elles évitent les milieux anthropisés, urbanisées ou les terres cultivées. La diminution des espaces naturels comme les forêts sauvages, les zones humides et la pollution des eaux, accélèrent leur disparition et leur raréfaction.


Fruits d'hiver rustiques - Cultiver sous la neige 1/2

Cultiver sous la neige? Mais quelle idée!

Des saveurs exotiques sous la neige? Et oui, il existe des goûts sucrés de mangue, de banane, de
goyave, de datte, d'agrume et des saveurs rosés, musqués, épicés dans les variétés nordiques. Ce sont des espèces peu connues, oubliées et même sauvages qui ont été passées sous silence... Ces variétés ont des qualités gustatives et nutritionnelles hors du commun, jusqu'à 30 fois la teneur en vitamines C d'une orange par exemple. Merci la biodiversité! Serez-vous assez curieux pour les re-découvrir?

Au XVII ème siècle, la bourgeoisie se porte plus ouvertement vers les variétés exotiques ramenées des colonies comme symbole de leur richesse. Dans le même temps, l'exode rurale conduit nombre de paysans à quitter leurs campagnes pour devenir ouvriers en ville, censurant par là même leur culture paysanne et leur connaissance des plantes sauvages et des légumes traditionnels. Les traumatismes des guerres mondiales stigmatisent profondément…

Cultiver avec les Ronces.

Les Mures sont les fruits des Ronces - rubus fruticosus. Ce sont les baies sauvages les plus connues et les plus appréciées avec les framboises (rubus idaeus) et les myrtilles (vacinium - éricacées).
Selon qu’on affectionne leurs fruits ou que l’on redoute leurs piquants, leur caractère envahissant nous pose problème.

Luttez contre les ronces ? Les brûler ? les arracher ? les tailler ? Vous ne ferez qu’accentuer « le phénomène » et dynamiser leur croissance. Les ronces sont armées pour résister aux assauts du jardinier. Alors comment apprivoiser notre comportement pour apprendre à cultiver avec les ronces?

Une plante fruitière comestible, pionnière, mellifère, hyper productive et qui se gère toute seule : tous les atouts sont réunis pour être une favorite de nos cultures. Les ronces renferment même une substance particulière qui pourrait bien vous intéresser pour vos semis et vos bouturages: une hormone de croissance. Que d’avantages à découvrir pour cette plante pionnière extra+ordi…

La symbiose des lichens.

Les lichens sont des organismes complexes, aux formes et aux couleurs extraordinaires. Ils existent depuis des millions d'années. Ce sont les premiers êtres vivants qui ont colonisé la croûte terrestre. Ils sont pourtant méconnus. Qu'est-ce qu'un lichen?

En réalité, ce n'est pas "UN" organisme, mais DES organismes, vivant en symbiose. Ils forment un
corps symbiotique de plusieurs symbiotes d'un champignon, d'une algue et de cyanobactéries. Le plus souvent, les lichens sont des organismes constitués de deux partenaires.

Le partenaire fongique, le champignon, représente plus de 90 % de sa biomasse. Le partenaire chlorophyllien, le végétal, le complète. Le plus souvent, il s'agit d'un champignon ascomycète (15000 espèces); on les appelle des ascolichens. Le champignon peut également être un basidiomycète (200 espèces) ou un deuteromycète (50 espèces). Le partenaire fongique s'associe à une algue unicellulaire ou filamenteuse.

Ils forment ens…

Micro-organismes EM et bokashi

Ah! L'Automne! Les températures redescendent en dessous de 20°C, les soirées se rafraîchissent et nous faisons les premiers feux de bois. Dès le premier coup de vent, la forêt se pâme de son manteau de feuilles mortes. Et avec elles, les premières effluves des fruits qui fermentent sur le sol. La vie microbienne bat son plein!

C'est le moment opportun pour faire son bokashi d'automne qui va nous servir à renforcer les forces immunitaires et anti-oxydantes du sol pour l'hiver et aider l'arbre et les plantes à lutter contre le stress du froid, des blessures, du gel et de l'excès ou du manque d'eau.