Accéder au contenu principal

Comment cultiver dans les microclimats froids?

verger de montagne - 1100m Auvergne
En se tournant exclusivement vers les zones chaudes du territoire, nous reléguons les zones froides,
ombragées et pluvieuses au second plan, à l'élevage, à la sylviculture ou aux oubliettes. Nous créons une pauvreté humaine, floristique et économique immense.

Versants Nord, terrain ombragé, sol humide, air frais, air venteux, saisons gélives, hiver enneigé, été courts, températures rudes, terrains pentus, en cuvette, sol rocheux, pauvres, acides, calcaire... voici un joli florilège des zones dites "impropres à l'agriculture".

Heureusement, la biodiversité maraîchère ne se borne pas à la méditerranée. Et l'agriculture extensive permet des libertés et d'oser les challenges un peu à contre courant.

La Nature n'a pas de frontières idéologiques ou économiques, tout pousse à peu près partout sur notre planète, du désert de Gobi au landes arctiques boréales, jusque dans les grandes profondeurs sombres des océans ou au bord des volcans. Mais quoi? Encore faut-il s'y intéresser.

A nous de les considérer d'un point de vue opportuniste plutôt que de se cantonner à notre exotisme. Toute la question est de savoir se repositionner et s'adapter afin de transformer des facteurs limitants en atout. >>> les facteurs limitants en montagne ; permaculture de montagne.





A la reconquête des " terres froides"
Nous sommes souvent à la recherche du soleil et de la chaleur pour faire pousser des fruits et des légumes et pour vivre: ce phénomène s'appelle héliotropisme. Nous adoptons donc la même orientation culturelle dans la pratique agricole. Notre agriculture est en quête de saveur exotique depuis 50 ans, un héritage de notre culture commerçante et coloniale qui s'étend sur plusieurs siècles de conquêtes. Le sud s'est donc imposé comme le marché de l'Europe: Espagne, Italie, Maroc, Méditerranée, Corse etc. Est-ce une fin en soi?

Sous nos climats tempérés, nous oscillons entre un climat méditerranéen de rusticité 9 dans le sud est de la France jusqu'au climat alpin et subalpin de rusticité 5. Les Terres froides comme on les appelle sont souvent bannies de l'habitation, de l'économie et surtout de l'agriculture.

Une des applications technologique d'envergure serait d'implanter les complexes industriels gourmands en ventilation comme les serveurs informatiques, internet et high tech pour les ventiler et les maintenir frais toute l'année à moindre coût. Après l'isolation passive, la climatisation passive : exemple à Grenoble.

Cette idée un peu folle de cultiver dans les microclimats froids va aussi à l'encontre de ce qui se fait habituellement. C'est pourtant une réponse économique, sociale et environnementale des plus pertinentes.
Ces territoires boudés représentent tout de même **% du territoire français. Autant dire que c'est important de les reconsidérer, d'y apporter des alternatives, et d'en explorer les potentiels économiques.

Le Massif Central est un exemple criant de ce dépeuplement et de ce désamour en agriculture.

La Permaculture de montagne trouve de nombreuses applications en Permaculture rustique, notamment pour les zones réputées "difficiles": versant nord, couloir de vent froid, humidité stagnante, sous bois, zone ombragée, saisons gélives, intempéries, sols pauvres, sols acides etc.

Contrairement au jusqu'au boutisme des agronomes en OGM, le but n'est pas de s'efforcer à cultiver des espèces sudistes dans des conditions difficiles... mais plutôt de se tourner vers la biodiversité... des espèces nordiques ou montagnardes.

L'enjeu est double:
1- Une revalorisation des ruralités du Centre et du Nord:  tous ces territoires du Nord, du Centre, de Bretagne, du Jura, des Alpes, des Pyrénées, d'Auvergne, du Haut Morvan et des espaces montagnards tombent en désuétude par simple exotisme contemporain pour la chaleur. Permettre aux habitants des ruralités oubliées de goûter à des saveurs douces et sucrées sans passer par l'import est un challenge de taille. Proposer des alternatives en agriculture naturelle peut être un enjeu de revitalisation économique, humaine et sociale de l'agriculture des zones concernées.

2- Un enjeu environnemental majeur pour le Sud : à l'heure du réchauffement climatique et de l'extension des conditions désertiques, notamment dans le sud, des zones entières du territoire sont exposées aux sécheresses à répétition, aux vents desséchants ou gélifs, aux pluies acides et à l'érosion du sol par surexposition du sol aux UVs, que ce soit une résultante du réchauffement climatique et/ou de la pratique humaine intensive et chimique.

_ Permettre aux zones froides et à l'ensoleillement réduit de re-cultiver fruits et légumes aux milles saveurs.
_ Populariser les variétés des pays nordiques.
_ Trouver des alternatives pour protéger et revitaliser des zones désertifiées en créant des zones d'ombres, d'humidité et de microclimats frais.
_ Et pourquoi pas, de cultiver des espèces nordiques dans le sud en créant des microclimats froids pour diversifier les cultures.
_ Développer la recherche en agronomie. En comprenant les facultés d'adaptation génétique et sociale des espèces continentales aux fortes variations climatiques, comprendre les gènes de résistance au froid pour améliorer la résistance naturelle par semis, acclimatation ou greffage peut être d'un grand secours pour prévenir des catastrophe climatiques...

Les jusqu'au boutisme de la science OGM
Les chercheurs en OGM ont d'ailleurs inventé la fraise bleue par hasard. En isolant un gène antigel dans le sang d'un poisson arctique qu'ils ont ensuite codé chez une fraise... le but était de créer une fraise résistante au gel. La mutation génétique à outre donner une fraise résistante au gel, mais la fraise a aussi changé de couleur pour virer au bleu électrique. Au delà de l'anecdote amusante, on peut s'interroger sur cette entêtement à la limite de l'absurde et cette méconnaissance profonde de la biodiversité maraîchère de nos climats tempérés.



Permaculture rustique : la biodiversité à de l'avenir
La biodiversité est la clé de l'autonomie alimentaire.

Avant de devenir un symbole de la Provence, saviez-vous que le melon est une fruit de tradition du Nord de la France? Le melon noir des Carmes, le petit gris de Rennes, sont en effet les plus ancien melons. Il existe aussi des variétés de melons dits rustiques d'Europe de l'Est, de Russie, du Canada, du Québec, d'Amérique du Nord, de Chine, d' Hokkaïdo et d'ailleurs. Leurs peaux sont souvent noires pour capter la chaleur et parfois verruqueuses pour permettre leur aération sur des sols humides, leur chaire est rose orangé ou vert pâle et très parfumé.
https://kokopelli-semences.fr/boutique/melon

Il est possible de développer un maraîchage de montagne, et même une culture inimitable avec des variétés spécifiques des altitudes de plus de 1000m et une qualité nutritionnelle des fruits et des légumes hors du commun. Pour plus d'infos; consultez les articles sur la " Permaculture de montagne": épices, baies et petits fruits, fruits rustiques, fruits d'hiver, fruits sauvages, champignons, noix, plantes médicinales, aromates...

Que peut-on cultiver en montagne sur sol acide?
Fruits d'été rustiques et précoces
Comment cultiver avec la neige? - Légumes d'hiver, 
Comment cultiver avec la neige? - Fruits d'hiver

Un verger potager rustique:
variétés rustiques
plante vivaces
plantes acclimatées
plantes vernalisées
plantes starifiées
plantes psychrophiles (croissance optimale entre 0° et 10°C).
légumes d'hiver
fruits d'hiver
plantes d'ombre
plante des tourbières
plantes des landes et rocailles.

La maturation des fruits par le froid:
Pour mûrir, les fruits ont besoin de soleil et de chaleur, c'est bien connu.
Le sucre dans les fruits et les légumes se transforme en effet sous l'action de la lumière d'été et de la chaleur. Oui, cela est vrai pour la majorité des espèces héliophiles et thermophiles - que nous privilégions.

Savez-vous que le froid est aussi un déclencheur?
Les fruits astringents deviennent blettes dès que les températures passent en dessous de 5°c voir sous l'action du gel comme les coings, les cormes, les kakis, les kiwis et bien d'autres. C'est aussi le cas de nombreuses racines comme le panais, la carotte, la betterave, le gobo etc. Les oignons, les poireaux, les salades d'hiver etc. Tout amateur de champignons vous dira aussi qu'une bonne année à cèpes, c'est lorsque les hivers sont rudes, et qu'un choc thermique par le froid se fait après un petit redoux au printemps de quelques jours à +15°C.

Petit tour d'horizon des fruits et des légumes rustiques:

La germination par le froid et l'ombre.
Des graines qui dorment et qui végètent ça existe. Les plus connus sont les céréales d'hiver et les oignons. Mais aussi beaucoup d'arbres fruitiers et d'arbres forestiers oléagineux (noix, glands, noisette, châtaigne, faine). Lire l'article Toute la vie d'une graine

Application en revitalisation agricole: comment créer des microclimats frais?

Une oasis dans le désert
Comme c'est souvent le cas en Permaculture, en s’intéressant aux microclimats froids, on ouvre en fait le champ des possibles. Une des application inattendue de cette recherche peut apporter des réponses aux stress hydrique et thermique que connaît le sud de la France: inondation, sécheresse, érosion des sols, brûlures aux UVs, surexposition, foehn, acidification des sols, décalcifications des sols... La compréhension de ces facteurs communs et naturels aux biotopes de montagne peut apporter des réponses et des solutions pour faire face au réchauffement climatique et à la désertification anthropique des sols cultivés et urbanisés.

Cette option sérieuse trouve donc des applications multiples. "Une oasis dans le désert" est un projet pilote réalisé avec succès par***. L'eau douce est en effet une ressource essentielle et rare sur notre planète: seulement 7%.

à suivre.

Vous aimerez aussi :

Cultiver avec les Limaces et les Escargots

Les limaces sont-elles nuisibles? Du recyclage de la matière, à la cohésion du sol jusqu'au repas favori d'animaux compagnons, les gastéropodes jouent un rôle pionnier dans l'écologie des milieux, jardin potager y compris. Tous les gastéropodes ont un rôle fondamental dans l'équilibre d'un jardin.
La vie secrète des limaces mérite qu'on s'y intéresse. Les limaces existent depuis 350 millions d'années, et ont évolué des escargots terrestres, venant eux-mêmes de la mer. Leur surnom "estomac sur pied" en grec leur colle à la peau.

Les gastéropodes sont pour la vie du sol ce que les abeilles sont pour les plantes à fleurs: un chaînon vital de l'écosystème.


Pourquoi le jardinier adore les vers de terre mais boude les escargots et les limaces?

Cultiver avec les limaces peut paraître fou en agriculture... et pourtant, voici des applications incongrues pour faire des limaces, des compagnons plutôt que des nuisibles. A chaque limace son rôle!

Après…

Le biotope du Noyer - 1ère partie. Le noyer est-il si toxique?

Le Noyer, Juglans Regia, est un arbre à noix cultivé depuis plus de 1000 ans.
Le noyer est-il un arbre toxique? Le noyer est l'un des arbres cultivés les plus controversés. 
Le Noyer a aussi une bonne réputation: il indique les terres arables de bonne qualité. L'arbre est bio indicateur des terres équilibrées, riches en azote, en argile et en eau. Le complexe argilo-humique est souvent excellent.
Le noyer pousse aussi dans des conditions d'hydromorphisme et dans des sols saturés en nitrates. Il tolère même des stations anaérobies, polluées par les nitrites, les molécules chimiques et les métaux lourds.
Au Moyen Age, nombre de paysans français rechignaient à planter des noyers dans les vergers. Les seigneurs accordèrent des aides aux agriculteurs qui en plantaient pour maintenir la culture du noyer dans les campagnes.
C'est un arbre à la mauvaise réputation dans les vergers à cause de sa composition en juglone, un composé chimique qui inhibe la germination et la respirat…

Plantes bio indicatrices

la version actuellemnet en ligne date de 2013 actu 2018: j'aimerais actualiser complètement cet article...
L'observation de la végétation fournit de nombreuses indications sur le sol, sa qualité, sa structure, sa composition, son PH et sur la disponibilité des nutriments. Et donc sur les possibilités de culture, de construction, les démarches à effectuer pour équilibrer les sols ou les enrichir si nécessaire. Il est toujours préférable de choisir les plantes adaptées au terrain et non l'inverse.
En agriculture conventionnelle, le sol est vécu comme un simple réceptacle. En agriculture naturelle, le sol est vivant et on travaille avec la nature dans le but de favoriser l'activité microbienne du sol. L'excès de fertilisants et d'azote, sans parler des amendements de synthèse, favorisent les bactéries pathogènes qui tuent les bactéries dites "efficaces" du sol et créent une concurence effrénee dans le sol qui se vide de vie après 2 ou 3 ans seulement. P…

Cultiver avec les Ronces.

Les Mures sont les fruits des Ronces - rubus fruticosus. Ce sont les baies sauvages les plus connues et les plus appréciées avec les framboises (rubus idaeus) et les myrtilles (vacinium - éricacées).
Selon qu’on affectionne leurs fruits ou que l’on redoute leurs piquants, leur caractère envahissant nous pose problème.

Luttez contre les ronces ? Les brûler ? les arracher ? les tailler ? Vous ne ferez qu’accentuer « le phénomène » et dynamiser leur croissance. Les ronces sont armées pour résister aux assauts du jardinier. Alors comment apprivoiser notre comportement pour apprendre à cultiver avec les ronces?

Une plante fruitière comestible, pionnière, mellifère, hyper productive et qui se gère toute seule : tous les atouts sont réunis pour être une favorite de nos cultures. Les ronces renferment même une substance particulière qui pourrait bien vous intéresser pour vos semis et vos bouturages: une hormone de croissance. Que d’avantages à découvrir pour cette plante pionnière extra+ordi…

Fruits d'hiver rustiques - Cultiver sous la neige 1/2

Cultiver sous la neige? Mais quelle idée!

Des saveurs exotiques sous la neige? Et oui, il existe des goûts sucrés de mangue, de banane, de
goyave, de datte, d'agrume et des saveurs rosés, musqués, épicés dans les variétés nordiques. Ce sont des espèces peu connues, oubliées et même sauvages qui ont été passées sous silence... Ces variétés ont des qualités gustatives et nutritionnelles hors du commun, jusqu'à 30 fois la teneur en vitamines C d'une orange par exemple. Merci la biodiversité! Serez-vous assez curieux pour les re-découvrir?

Au XVII ème siècle, la bourgeoisie se porte plus ouvertement vers les variétés exotiques ramenées des colonies comme symbole de leur richesse. Dans le même temps, l'exode rurale conduit nombre de paysans à quitter leurs campagnes pour devenir ouvriers en ville, censurant par là même leur culture paysanne et leur connaissance des plantes sauvages et des légumes traditionnels. Les traumatismes des guerres mondiales stigmatisent profondément…

Semis, Bouturage et Marcottage et autres techniques de multiplication végétative.

Bouturage, marcottage et pollinisation croisée. 
Bouturer les plantes mères est une manière efficace et rapide de multiplier les plantes, vignes, arbres et arbustes, mais pas que.
Cette technique permet de garder la génétique d'une plante choisie, ses propriétés, son goût, sa maturité, ses résistances naturelles. C'est possible d'opérer à partir des jeunes rameaux de bois vert de moins d'un an au printemps, avant le débourrage des bourgeons, juste à la sortie de l'hiver ou à la fin de l'été-début de l'automne. Cela fonctionne également avec les rejets, un rhizome, une racine, voir d'une feuille selon le pouvoir régénérant de la plante. Les plantes aquatiques, les lianes, vignes, les cannes et les fabacées sont parmi les plus prolifiques; c'est pour cela qu'elles sont souvent envahissantes.

Plusieurs techniques: bouturage simple (plantes feuilles, tomates) bouturages en aquaponie (menthe, basilic, carotte, betterave, patate douce, papyrus, avocat…

La symbiose des lichens.

Les lichens sont des organismes complexes, aux formes et aux couleurs extraordinaires. Ils existent depuis des millions d'années. Ce sont les premiers êtres vivants qui ont colonisé la croûte terrestre. Ils sont pourtant méconnus. Qu'est-ce qu'un lichen?

En réalité, ce n'est pas "UN" organisme, mais DES organismes, vivant en symbiose. Ils forment un
corps symbiotique de plusieurs symbiotes d'un champignon, d'une algue et de cyanobactéries. Le plus souvent, les lichens sont des organismes constitués de deux partenaires.

Le partenaire fongique, le champignon, représente plus de 90 % de sa biomasse. Le partenaire chlorophyllien, le végétal, le complète. Le plus souvent, il s'agit d'un champignon ascomycète (15000 espèces); on les appelle des ascolichens. Le champignon peut également être un basidiomycète (200 espèces) ou un deuteromycète (50 espèces). Le partenaire fongique s'associe à une algue unicellulaire ou filamenteuse.

Ils forment ens…

Micro-organismes EM et bokashi

Ah! L'Automne! Les températures redescendent en dessous de 20°C, les soirées se rafraîchissent et nous faisons les premiers feux de bois. Dès le premier coup de vent, la forêt se pâme de son manteau de feuilles mortes. Et avec elles, les premières effluves des fruits qui fermentent sur le sol. La vie microbienne bat son plein!

C'est le moment opportun pour faire son bokashi d'automne qui va nous servir à renforcer les forces immunitaires et anti-oxydantes du sol pour l'hiver et aider l'arbre et les plantes à lutter contre le stress du froid, des blessures, du gel et de l'excès ou du manque d'eau.

Graminées sauvages comestibles

La majorité des graminées sauvages ou cultivées sont comestibles. Les céréales s'accommodent très
bien des sols acides et pauvres, en plaine ou en montagne; on les retrouvent au delà de 3000m d'altitude.

Les graines peuvent être moulues en farine ou torréfiées avant d'être consommées cuites, en bouillie, grumeaux, céréales, pain, pâtes, ou succédanés de café.

Les variétés cultivées ont été sélectionnées et multipliées pour leur teneur en gluten, parfois au delà de 70%, afin de résister aux manipulations des pétrins mécaniques: la pâte obtenue devient suffisamment élastique pour permettre la préparation industrielle. Les préparation industrielle en nécessite pas tant de gluten et peut tendre vers des teneurs inférieurs à 8%, voir nulle, comme avec les farines de riz, de maïs, de quinoa, de millet, de sorgho, du petit épéautre, de soja ou de sarrasin.

Les céréales anciens ou sauvages sont pauvres en gluten, moins de 8% et donc excellents pour la santé. Les quelques espèces …

Le biotope du pommier

Le pommier communmalus communis partage le
même biotope que son homologue forestier, le pommier sylvestremalus sylvestris dont certaines espèces cultivées sont issues.
Le pommier vit en moyenne 70 ans et peut atteindre les 100 ans localement. Il fructifie bien jusqu'à 30 ans.
La chênaie-hêtraie claire correspond à son environnement forestier, et plus spécifiquement leur situation en haie fruitière, en fruticée ou dans une clairière.

Les espèces de malus, prunus et de pirus partagent le même biotope. Pommier sauvage, pommier commun, poirier sauvage et poirier commun affectionnent les mêmes plantes compagnes. Ainsi que le cognassier, Cydonia oblonga, que l'on surnomme la pomme de Cydonie ou la poire de Cydonie. Le néflier d'Europe partage aussi une écologique similaire.


















erratum 4:39 germandrée mélampyre des prés


+ la vidéo des résultats de la régénération d'un pommier cultivé est tournée, montage en cours.