1 oct. 2013

Permaculture de montagne - Comment créer des microclimats chauds en montagne?

Comment créer des hotspots en montagne?

Un tour d'horizon des techniques pour créer des zones chaudes en montagne et de design de pièges à
chaleur. 

Ce qui caractérise le climat montagnard, c'est l'écart des températures, notamment le froid de nuit. 
Il existe des "hot spots" naturels sur tous les terrains. Avec un peu d'observation, vous pouvez les repérer.






Comment repérer les hot spots d'un lieu?
La topographie
La topographie du lieu est tout aussi essentiel que le climat de référence. 
********************************

Soutenez Permaforêt
Contribution libre
(à partir de 5€)
Merci à tous.
Tous les éléments qui reflètent ou stockent la chaleur sont de bons indicateurs comme les pierres ou les étendues d'eau.

La végétation
Les plantes sont de formidables bio indicateurs de la qualité du sol mais aussi de la température ambiante à toute saison. Leur identification permet de définir précisément la structure d'un sol, de son hygrométrie et son Ph mais aussi des zones chaudes, froides, tempérées, ombragées, lumineuses de votre terrain. Vous pouvez donc faire une carte très précise des courants chauds et froids de votre terrain rien qu'en observant les plantes qui y poussent. Ils vous permettront d'implanter vos végétaux dans le biotope correspondant déjà présent; et ce, sans bouleverser la faune et la flore existantes.

La sieste des animaux. La plupart des animaux cherchent la chaleur du soleil pour se réchauffer. Les chiens et les chats s'installent volontiers sur ces zones. Un troupeau de biches peut aussi vous indiquer cela. Les vaches suivent aussi la course du soleil en broutant toujours d'est en ouest. Et tous les animaux à sang froid comme les lézards s'installer au meilleur endroit pour se réchauffer.
lézard bleu vert sur rocher granitique.

Le calcul peut aussi vous assister.





Dessinez la course du soleil au solstice d'été de votre terrain, et la course du soleil au solstice d'hiver. Ajuster l'angle en fonction de votre latitude et de votre hémisphère de référence (nord ou sud). La zone d'ensoleillement permanent représente l'axe le plus chaud de votre terrain. Il est aussi à envisager comme le corridor du feu - car sensibles au départ d'incendies naturelles- et selon les régions, des végétations coupe feu doivent y être plantées.

deux logiciels gratuits: http://trajectoiredelalune.net/, et http://trajectoiredusoleil.net/

Comment fonctionne un piège à chaleur?


Les pièges à chaleur fonctionnent avec quatre objectifs:
_ Refléter la lumière du soleil
_ Emmagasiner la chaleur la journée pour la restituer le soir
_ Créer un brise vent contre les vents froids
_ Assurer une protection du sol contre les gelées du petit matin (les 2 à 3h avant le lever du soleil).

Les pièges à chaleur naturels sont : versant sud, coteaux, barres rocheuses, topographie convexe, étang, pierres,
ou artificiels: une maison, une terrasse, un muret, une véranda, une serre, une marre, une butte.

Thermomasse, la qualité calorifique d'un matériau.
à venir...

Lumière ou chaleur?
Vous seriez surpris d'apprendre que beaucoup de plantes que vous cultivez dans votre jardin sont si belles grâce à votre maison d'habitation. Une expérience simple a été réalisée pour connaître l'incidence entre la température et la lumière sur la croissance des plantes et la maturation des fruits.

Une culture A avec un sol clair et un mur noir condense la chaleur dans le muret et dans le niveau supérieur de la plante. 
Une culture B avec un sol noir et un mur blanc condense la chaleur dans le sol et le muret reflète plus de lumière sur la partie foliaire.

Un mur clair et un sol foncé stimulent la croissance et la maturation des fruits grâce à la lumière blanche directement projetée sur le système foliaire. Alors que la lumière noire correspond à un rouge lointain au niveau des feuilles. Cette longueur d'onde inhibe la floraison, la fructification, la production de graines et la maturation des fruits, comme sous une canopée. 

Pour cela, consultez l'article sur la photosynthèse et le rôle des récepteurs de lumière, le phytochrome. Canopée, les stratégies de compétition pour la lumière - le rôle des couleurs.

C'est aussi ce qu'on observe en altitude, où les plantes sont plus exposées aux UV, leurs fruits mûrissent plus vites et produisent plus de graines pour leur survie et les courts étés, mais sont plus chétives.

les maisons, murets, les barrières rocheuses et terrasses

Plus on monte en altitude, plus les maisons sont tournées vers le sud pour maximiser l'exposition au soleil. Les maisons en pierre offrent un micro climat intéressant pour la culture de variétés plus sensibles. Les murs barre les vents froids, reflètent la lumière du soleil et les pierres stockent la chaleur qui sera restituer toute la nuit. Vous pouvez gagner jusqu'à une zone de rusticité et passer d'un climat hivernal de zone 6 à un climat plus doux de zone 7. L'été, vous pouvez frôler les zones 7 et 8. C'est l'idéal pour les végétaux héliophiles - attirer par la lumière - et thermophiles - attirer par al chaleur-comme les lianes comme les kiwis, les fruits de la passion, les vignes, les rampants, les cultures en pot ou les figuiers.

Grande ferme traditionnelle ds le Livradois 63

Les maisons offrent en effet un microclimat qui permet la culture parfois surprenante d'espèces plus sensibles avec un voile d'hivernage, si tant est qu'on les acclimate.

Les raisins poussent très bien en montagne! Certaines plantes méditerranéennes s'acclimatent très bien à cette situation, notamment celle qui peuvent être rentrée dans une véranda hors gel ou garder en serre froide l'hiver.

Les maisons offrent un autre avantage: un réflecteur de lumière.

La Villa Valls, au Pays Bas.

 les pierres, murets, terrasse, façades


les buttes
technique Mollison

les buttes sur couche chaude




les pièges à chaleur en keyhole, en arc ou en boomerang





les mini serres


les serres géodomiques






les vérandas, les earthships



les serres enterrees ou semi enterrées, technique Walipini
 





les bassins à rétention d'eau, d'humus, capteur de chaleur et réflecteur de lumière.


technique Holzer
les pierres
les bassins
dble sun effect + 50%, surface gelée +90%.




l'électropermaculture
technique Ferrer