25 janv. 2014

Fruits sauvages

cormier
Les fruitiers sauvages sont souvent plus connus pour leur rusticité en porte greffe. Pourtant, leur qualité nutritionnelle dépasse grandement toutes les variétés cultivées. Leurs vertus médicinales sont tout aussi impressionnantes. La teneur en antioxydants atteint des records.

La petite taille des fruits décourage les industriels ou les producteurs à la recherche de gros fruits et de rendement rentable. Certains se consomment blettes pour transformer leurs sucres, en particulier les variétés astringentes ou hivernales, ce qui rend leur transport impropre à la logistique commerciale en circuit long.
Pour une culture familiale ou une production locale, c'est une chance et un régal de les ajouter à vos
paniers gourmands au fil des saisons. Ils ont toujours des formes et des couleurs complètement atypiques et exceptionnels pour la santé. Quelques variétés sont meilleures blettes ou cuites, comme les prunelles, les viornes et les cormes, car le fruits sauvages sont souvent plus astringents. Quelques variétés au goût très léger apportent des nuances et des vitamines à vos salades de fruits, tartes, confitures ou liqueurs. Nombre de fruits sauvages sont aussi farineux, comme l'aubépine ou la châtaigne, et sont utilisés pour créer des farines à cookies ou à petit déjeuner depuis des siècles.



Tant de biodiversité à faire saliver vos papilles ou tout simplement pour décorer vos salades de fruits. Rouge, orange, jaune, rose, fucshia, bleu, lilas, vert, violet, ocre, miel, nacré.

Des plus communs aux plus atypiques, nous partons à la quête des fruits sauvages des montagnes.
Qu'ils soient du climat alpin de France ou arctique de Suède, de Russie, de Chine, du Japon du nord, d'Amérique du nord ou du Canada... il existe un nombre invraisemblable de fruits et de baies comestibles subspontanés à goûter ou à cultiver.

Pour plus d'infos, consultez aussi les articles suivants:
>>>les épices de nos montagnes.
>>>les fruits d'été rustiques et précoces
>>>les fruits d'hiver rustiques
>>>Permaculture de montagne, que peut-on cultiver en montagne?
>>>Mycorgdening, des arbres fruitiers et des champignons
>>>Le biotope des arbres fruitiers et des plantes sauvages



les arbres à noix ou à farine.
Noyer sauvage, Noyer noir, Noyer cendré, Caryer, Noisetier, Noisetier pourpre, Noisetier de Byzance, Châtaignier, Chêne, Japanese plum, eleagnusxebbingei, Ginko biloba, Pin pignon, Pin de corée, Araucaria, Aubépine (farine).






les arbres et arbustes
Cormier, Plaqueminier, Paw Paw, Pommier, Poirier, Prunellier, Prunier cerise, Cerisier aigre, Merisier, Amélanchier, Mûrier, Figuier sauvage, Citronnier trifoliata, Orange amère, Yuzu, Arbousier, Argousier, Aronia, Allouchier, Sorbier, Viorne lantane, Viorne obier, Sureau noir, Sureau rouge, Olivier de bohème, Eleagnus ebbingei, Cornouillier mâle, Cornouillier kornata, Arbre à mouchoir, Davidia cornata (?), Aubépine, Ume, Cephalotaxus plum, Figuier, Plaqueminier, Kaki, Néflier, Bibacier.



l'arbre aux haricots







les baies, les petits arbustes, rampant et les vignes
Ronce, framboise, mure arctique, Eglantier, framboise, Mahonia, fraises des bois, myrtille, goji, alkékenge, canneberge, busserole, camarine, camarisier, bleuet, figuier rampant, dulce chinensis, kiwi, kiwaï, vigne sauvage, houblon.







    



http://www.quenovel.be/Horticole/hpage19.htm