Accéder au contenu principal

Bases de données pour les biotopes et les biocénoses du verger forestier, la fruticée.

Qu'est-ce qu'un biotope?

Le biotope est un milieu vivant, un habitat, un écosystème à part entière. Ce milieu héberge un ensemble d'êtres vivants composant la biocénose: flore, faune, fonge et des populations de micro-organismes. Un biotope et les biocénoses qu'il accueille forment un écosystème caractéristique et dynamique.

carte forest change gain&loss, france 2013-données sattélite.
http://earthenginepartners.appspot.com/science-2013-global-forest

forest cover gain 2000-2002
De manière générale, tout système naturel laissé spontanément à lui-même, en l'absence de perturbations, retourne spontanément vers l'état de santé qu'est la forêt, à travers des processus régulateurs. En effet, la Nature est tout sauf stable. Elle se régénère en permanence, se transforme, évolue, dans un perpétuel continuum vers la forêt, elle-même un écosystème dynamique. La fruticée est un des exemples de biotope de transition vers une forêt pérenne de type chênaie ou hêtraie.
forest cover loss france 2000-2002

Les incendies, la pâturage, l'agriculture de grands champs, les tempêtes, la sécheresse et la coupe de bois sont des facteurs limitants pour la forêt.

En Permaculture, comprendre le fonctionnement dynamique et écologique du biotope de la fruticée permet de designer des vergers et des forêts nourricières proches de leur milieu naturel sauvage.



Il existe des organismes bio-indicateurs de chaque biotope,
notamment sur les caractéristiques physiques et chimiques du sol, de l'hygrométrie, de l'air, du climat. Des plantes discriminantes, des lichens, des mousses, des micro organismes, des bactéries.

Les plantes bio-indicatrices donnent les caractéristiques d'un microclimat sur un temps donné, généralement sur une période de 10 à 30 ans. Mais les cycles climatiques peuvent être plus courts, de quelques années seulement selon les variations extrêmes du réchauffement climatique. D'autres indiquent au contraire être le témoignage géologique de plusieurs centaines voir milliers d'années - la guimauve par exemple indique une salinité du sous sol du à une mer existante, même dans des sédiments archaïques.

La levée de dormance de plantes sont des exemples de modifications du biotope, de façon naturelle ou de façon anthropique ( sous l'action de l'homme); le chardon lève sa dormance 10 ans après en moyenne. Certaines graines dorment une centaines d'années dans le sol avant de pouvoir germer, comme les lotus. Ce sont les conditions favorables qui lèvent la dormance de ces plantes rudérales. Le travail de la terre, l'érosion, les modifications du ph, les variations de température, l'hygrométrie sont autant de facteurs naturels ou anthropiques qui lèvent la dormance des plantes.


De manière générale, tout système naturel laissé spontanément à lui-même, en l'absence de perturbations, retourne spontanément vers l'état de santé qu'est la forêt, à travers des processus régulateurs. En effet, la Nature est tout sauf stable. Elle se régénère en permanence, se transforme, évolue, dans un perpétuel continuum vers la forêt, elle-même un écosystème dynamique.


Les forêts fruitières, ou fruticées, sont des transitions floristiques proches des vergers. Ils sont extrêmement dynamiques, et représentent un foisonnement qui nous intéresse particulièrement pour la régénération de verger ou la création de forêt nourricière.
cerisier en fleurs au Japon.
Les ronces, les sureaux, les noisetiers, les aubépines, les prunelliers, les argousiers, les genévriers, sont souvent les premiers colonisateurs de ces espaces en voie d'évolution vers la forêt. Parmi les plantes bio indicatrices d'un état de retour vers la forêt, on trouve le lierre grimpant, le brachypode des bois, la ronce bleue, la bryone, la primevère officinale, l'anémone sylvestre, la violette sylvestre, la fougère aigle.


Le feu, les tempêtes, les sécheresse, les froids extrêmes, les éboulements de terrain, les coupes de bois forestières permettent parfois une seconde régénération de ces forêts. Les techniques de brûlis ont inspiré de nombreux peuples qui vivent de la forêt.

La plupart des fruticées évoluent ensuite vers des forêts denses comme les chênaie, les hêtraies, les érablières ou les sapinières en altitude.

Les conditions climatiques extrêmes comme les hautes altitudes, les vents violents, un enneigement quasi permanent, la salinité, la surexposition au rayonnement solaire, l'érosion, une inclinaisons abruptes comme des falaises ou l'enrochement archaïque du sol limitent l'évolution de la forêt.

Désert, sommets alpins, canyon, îlot corallien, arctique; ces biotopes de l'extrême restent parfois à l'état de landes, de garrigues, de buissons, quelques arbustes parsemés tortueux et rachitiques, de cocotiers etc. Ils ont une biodiversité limitée mais rare et exclusive, aux propriétés régénératives, voir de reviviscence, souvent exceptionnelles, comme les cactus.
L'arbre le plus jeune du monde est le Leucadendron argenteum; sa durée de vie n'excède pas 20-30 ans et se régénère exclusivement par le feu. Ils produit des feleurs de parfum abricot-vaille et des cônes comestibles; il s'adapte aux climats méditerranen. Ils se trouvent au Chili, dans une zone rocailleuse qui subie des incendies à répétition tous les 10 à 30 ans en moyenne.
Les arbres les plus vieux du monde, à l'apparence "morte", sont les pins de Mathusalem. Pinus longaeva, Pin Bristelcone ou Pin de Mathusalem, ont peut-être plusieurs milliers d'années; leur séquençage génétique est en cours d'étude.

L'oasis est une exception, car là où il y a de l'eau, il y a de la vie.

COMMENT RÉGÉNÉRER UN VERGER TRADITIONNEL EN FORET NOURRICIERE A voir ici>>>  http://permaforet.blogspot.fr/2013/05/food-forest.html

On peut tempérer le relevé en France par rapport aux conséquences de la grande tempête de 1999 qui déracina beaucoup de forêts et d'arbres.

En France, l'inventaire du patrimoine naturel est fait par l'INPN, la classification des milieux est l'étude CORINE Biotopes et Tela Botanica est une base de données botaniques. Il existe un Atlas de la flore de France. Plusieurs universités ont réalisé des bases de données phytosociologiques sigmatiste, relative à l'étude fine des associations des plantes, développé par Henri Brisse à l'université Cézanne de Montepellier et à Marseille SOPHY, et aussi à l'Université de Bordeaux. L'université de Neufchâtel en Suisse s'intéresse à la phytosociologie synusale intégrée, relative à l'étude en relief du paysage et des strates de la végétation. Philippe JULVE a développer une classification et une approche synusiale dans un programme de recherche CATMINAT.
carte phytosociologique du cnrs http://cybergeo.revues.org/docannexe/image/24688/img-3.jpg
Les écologues, les naturalistes et les botanistes étudient ces milieux.

biotope cultivé en friche d'un verger de pommier, cerisier, cerisier aigre et noyers.
base de données botanique: 
Tela Botanica, Plants for a future, INPN, Catalogue of Life.
Inventaire national du patrimoinde naturel : http://inpn.mnhn.fr/
Catalogue of life : http://www.catalogueoflife.org/
François Couplan, Gérard Ducerf...
centre régional de phytosociologie, Conservatoire botanique National de Bailleul http://www.cbnbl.org/ 
Flore des Alpes: www.florealpes.com
Flore du Massif Central: www.fauneflore-massifcentral.fr
Flore de Bourgogne: http://serres.u-bourgogne.fr/flore
blog info faune flore fonge http://www.first-nature.com/index.php
carte interactive Atlas de la flore de France: http://siflore.fcbn.fr/?cd_ref=&r=metro
carte phytogéographique de france: http://philippe.julve.pagesperso-orange.fr/carte.htm

BIOCENOSE

PHYTOSOCIOLOGIE
biotope du pommier sauvage d'Europe malus sylvestri
La biocénose floristique est l'étude des relations des plantes avec les espèces du milieu de référence.
Il existe un  ou plusieurs phytotypes pour chaque plante ou arbre selon leur milieu de référence.

Dans les bases de données phytosociologiques, les relevés sont réalisés à l'hectare par des botanistes, des écologues ou des amateurs d'associations nature dans plusieurs stations de France et sont cartographiées.

Le père de la phytosociologie en France est Emile Château.

Lichens, mousses, lycopodes, fougères, champignons sont des spécificités.

biotope sauvage de l'érable champêtre, du saule, du frêne, de l'érable sycomore, du noyer, du sureau noir
base de données phytosociologiques:



tableau complet des biotopes français CORINE biotopes/ nomenclature: http://vigienature.mnhn.fr/sites/vigienature.mnhn.fr/files/uploads/vf_corine_biotopes_complet.pdf
SOPHY
http://sophy.u-3mrs.fr/phytons/Bilanflo2bis.htm
http://sophy.univ-cezanne.fr/PSHTM/Flrl6tis.htm
base de données de phytosociologie sigmatique SOPHY plantes discriminantes et soci-écologiquement similairesSOPHY Phytotype
base de données de phytosociologie synusiale BASEVEG, classification CATMINAT - 16 milieux bioindicateurs en France, http://philippe.julve.pagesperso-orange.fr/catminat.htm
base de données phytosociologique allemande http://www.flora.naturkundemuseum-bw.de/verbreitungskarten_a.htm#a
base phytosociologique suisse:
base phytosociologique du canada:
plantes indicatrices des forêts canadiennes: https://books.google.fr/books?id=eElUh_Jvy1kC&pg=PT13&lpg=PT13&dq=plantes+co-occurentes&source=bl&ots=nn0SMiB6C3&sig=2QozkQ2WvqAs3n2zeKVkfqI1stU&hl=fr&sa=X&ei=pHe-VJ38CcOBU4mQg7gP&ved=0CDkQ6AEwBA#v=onepage&q=plantes%20co-occurentes&f=false
base de données sur les graminées: http://botarela.fr/Index.html
clé de détermination des graminées (extrait): http://floredunordest.free.fr/IMG/pdf/echantillon.pdf
clé de détermination des carex et laîches: http://floredunordest.free.fr/IMG/pdf/carex.pdf
http://floredunordest.free.fr/spip.php?article37
biologie végétale de dijon http://serres.u-bourgogne.fr/
plateforme phytosociologie: http://www.pearltrees.com/t/phytosociologie/id3011783
bases de phytosociologie: http://gepv.univ-lille1.fr/downloads/enseignements/M1-S7/M1-S7-Hautekeete_Phytosocio.pdf

Les Bryophytes, Les lycopodes et les fougères: 

base de données bryosociologique
/Base de Données Nomenclaturale des Bryophytes d’Europe BDNBE (mousses, lycopodes et fougères): bryophytes de france.org
clés de détermination des mousses de tourbières et des marais http://catzh64.fr/documents/technique/1284114219.pdf
https://sajf.ujf-grenoble.fr/sites/sajf/files/cle_de_terrain_pour_la_detemination_des_bryophytes.pdf
http://serres.u-bourgogne.fr/rubrique.php3?id_rubrique=34
base de données fougères: http://jlcheype.free.fr/images/Fougeres/
clé de détermination des fougères http://serres.u-bourgogne.fr/article.php3?id_article=447
clé de détermination ptéridophytes fougères et prêles http://floredunordest.free.fr/IMG/pdf/pteridophytes.pdf
clé de détermination des fougères simple http://www.attiredailes.be/pdf/botanique/bota_filicopsides.pdf
Société Américaine des Fougères http://amerfernsoc.org/sporexyy.html

MYCOSOCIOLOGIE

La biocénose fongique est l'étude des relations des champignons avec les espèces du milieu de référence, notamment avec les arbres.

base de données interactives mycologiques et mycosociologique
l'IMA, base de données mycologique internationale : http://www.ima-mycology.org/http://www.mycodb.fr/ et mycobank http://www.mycobank.org/
http://www.mycodb.fr/searchfam.php?id=lame
http://www.mycoquebec.org/
http://blog.mycology.cornell.edu/
http://www.flickr.com/photos/cornellfungi
http://terramorchellarum.com/
base de données mycologique: MycoFrance.fr , mycobank.org,  mycodb.frChampi.netChampi passionles champignons.frmycoquébec.org, guide des champignons.com,
référence de plusieurs basees de données mycologiques: http://mycology.cornell.edu/fcollect.html
base de données fongique (photo) http://jlcheype.free.fr/images/
base de données mycologique japonaise:
http://svrsh2.kahaku.go.jp/fungal/sjh.htm
http://fungi.sakura.ne.jp/
http://fungi.sakura.ne.jp/index/fr_ajiwai_kinoko.htm
base de données mycologique russe: http://www.vkm.ru/fungalDC.htm http://mycoweb.narod.ru/
magazine de mycologie Mycologia: http://www.mycologia.org/
http://www.leifgoodwin.co.uk/Fungi/FungiByGroup.html
champignons bio-indicateurs: http://www.smhv.net/champignon-bioindicateur.ws

Les lichens:

La lichénologie est l'étude des lichens, organisme symbiotique d'une algue et d'un champignon et ou de cyanobactérie. L'étude sur le caractère bioindicateurs de la qualité de l'air par les lichens est attribuée à Alexander Zahlbruckner et William Nylander.

base de donnés lichéniques:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexander_Zahlbruckner
http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Nylander
clés de détermination des lichens et leur caractère bio indicateur de la qualité de l'air: http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/ress/environnement/deter_lichen.html
http://www2.ac-lille.fr/myconord/afl.htm association française lichénique, académie de Lille.
base de données lichénique: http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/ress/environnement/deter_lichen.html
http://www.irishlichens.ie/lichen-crustose.html
http://www.konrad-hd.de/lichenes/
http://jlcheype.free.fr/images/Lichens/
toutes les infos dans l'article Permaforêt " Les  lichens, une symbiose atypique". http://permaforez.blogspot.fr/2014/03/les-lichens-une-symbiose-atypique-entre.html

ZOOCHORIE

La biocénose faunistique est l'étude des relations des animaux avec les espèces du milieu de référence.
La biocénose microfloristique est l'étude des relations des microrganismes du sol avec les espèces du milieu de référence.

base de données des micro-organismes du sol, des collamboles:
COLTRAIT
http://www.bdd-inee.cnrs.fr/spip.php?mot7
info http://fr.wikipedia.org/wiki/Collembola
microscopie des plantes consommées par les animaux.
http://books.google.fr/books?id=31vkHCLoUk8C&pg=PA123&lpg=PA123&dq=oxalate+de+calcium+rumex&source=bl&ots=ZYYE681mA4&sig=yf6cJRNO-HZ9-Jm7zMg5jXyGDEE&hl=fr&sa=X&ei=4KV5VMXTHIbraITLgYAH&ved=0CCgQ6AEwAQ#v=onepage&q=oxalate%20de%20calcium%20rumex&f=false
Zoocénologie dans le programme CATMINAT de Philippe Julve http://www.tela-botanica.org/page:liste_projets?id_projet=18&act=documents&id_repertoire=14169
base oiseaux baseoazo, base écologique et zoocénologique synusiale des communautés d'oiseaux en France et en Europe, Ph. Julve; 2012.
base mammifères basemam, Base zoosociologique des synusies de mammifères visibles en Europe, croisée avec les classes phytosociologiques, Ph. Julve; 2005.
base mollusques terrestres basemol, Base des mollusques continentaux, terrestres et dulcaquicoles, avec une liste des syntaxons, et une liste taxinomique de France, Ph. Julve; 2005.
base des reprtiles et amphibiens baseherp, Base zoosociologique des synusies d'amphibiens et de reptiles visibles en Europe, croisée avec les classes phytosociologiques, ph.Julve; 2005.
base des libellules baseodon, base croisées des synusies potentielles de libellules et des types de végétation dans lesquelles elles se nourrissent, Ph. Julve: 2009.
base des papillons et chenilles basepapi, Base zoosociologique des synusies de papillons de jour visibles en France, croisée avec les classes phytosociologiques, Ph. Julve; 2009.

ECOSYSTEME
BIOTOPE+BIOCENOSE=ECOSYSTEME

Quelle application en design permacole?
>>> en cours.
Comprendre le fonctionnement dynamique et écologique d'un biotope en permaculture permet de designer des cultures proches de leur milieu naturel sauvage, de densifier les associations, de régénérer un biotope, du sol à la canopée. Et surtout de travailler avec la Nature, dans la continuité des stratégies d'évolution des plantes, efficaces depuis plusieurs millions d'années.

Comment régénérer un verger en friche grâce à la phytosociologie?
http://permaforet.blogspot.fr/2013/05/food-forest.html
le verger du grand père que nous régénérons depuis 3 ans en verger sauvage pour observer l'implantation spontanée des espèces sauvages du biotope des arbres cultivées.
http://permaforet.blogspot.fr/2014/06/la-lecon-de-vie-des-vergers-en-friche.html Etude de cas d'un verger en friche où cohabitent noyers, pommier et cerisier.








mycorémédiation (paul stamets)


autres références
CORINE Biotope http://vigienature.mnhn.fr/sites/vigienature.mnhn.fr/files/uploads/vf_corine_biotopes_complet.pdf
SOPHY base de données phytosociologique
http://sophy.u-3mrs.fr/
INPN
http://inpn.mnhn.fr/accueil/index
Tela botanica, Pffaf (Plants for e future) sont des bases de données botaniques.
bases de données lichénique: http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/ress/environnement/lichen.html et clés de déterminartion http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/ress/environnement/deter_lichen.html
http://lamaisondalzaz.wordpress.com/tag/bio-indicateurs/
association de sauvegarde de la pomme du khazakstan Malus Sieverii http://www.originedelapomme.com/MalusSieversii.html
http://jardinet.unblog.fr/
http://www.teraganix.com/4th-Conference-book-p/6004.htm 4ème conférence de kyusei natural farming with effective micro organism - Europe 1995.
http://christophe.quintin.pagesperso-orange.fr/documents/BN18_Tout%20un%20monde_Quintin_v4.pdf microflore insectes d'un jardin en bourgogne
http://permaforet.blogspot.fr/2013/05/food-forest.html
http://www.ecosociosystemes.fr/sophy.html

Vous aimerez aussi :

Cultiver avec les Limaces et les Escargots

Les limaces sont-elles nuisibles? Du recyclage de la matière, à la cohésion du sol jusqu'au repas favori d'animaux compagnons, les gastéropodes jouent un rôle pionnier dans l'écologie des milieux, jardin potager y compris. Tous les gastéropodes ont un rôle fondamental dans l'équilibre d'un jardin.
La vie secrète des limaces mérite qu'on s'y intéresse. Les limaces existent depuis 350 millions d'années, et ont évolué des escargots terrestres, venant eux-mêmes de la mer. Leur surnom "estomac sur pied" en grec leur colle à la peau.

Les gastéropodes sont pour la vie du sol ce que les abeilles sont pour les plantes à fleurs: un chaînon vital de l'écosystème.


Pourquoi le jardinier adore les vers de terre mais boude les escargots et les limaces?

Cultiver avec les limaces peut paraître fou en agriculture... et pourtant, voici des applications incongrues pour faire des limaces, des compagnons plutôt que des nuisibles. A chaque limace son rôle!

Après…

Le biotope du Noyer - 1ère partie. Le noyer est-il si toxique?

Le Noyer, Juglans Regia, est un arbre à noix cultivé depuis plus de 1000 ans.
Le noyer est-il un arbre toxique? Le noyer est l'un des arbres cultivés les plus controversés. 
Le Noyer a aussi une bonne réputation: il indique les terres arables de bonne qualité. L'arbre est bio indicateur des terres équilibrées, riches en azote, en argile et en eau. Le complexe argilo-humique est souvent excellent.
Le noyer pousse aussi dans des conditions d'hydromorphisme et dans des sols saturés en nitrates. Il tolère même des stations anaérobies, polluées par les nitrites, les molécules chimiques et les métaux lourds.
Au Moyen Age, nombre de paysans français rechignaient à planter des noyers dans les vergers. Les seigneurs accordèrent des aides aux agriculteurs qui en plantaient pour maintenir la culture du noyer dans les campagnes.
C'est un arbre à la mauvaise réputation dans les vergers à cause de sa composition en juglone, un composé chimique qui inhibe la germination et la respirat…

Plantes bio indicatrices

la version actuellemnet en ligne date de 2013 actu 2018: j'aimerais actualiser complètement cet article...
L'observation de la végétation fournit de nombreuses indications sur le sol, sa qualité, sa structure, sa composition, son PH et sur la disponibilité des nutriments. Et donc sur les possibilités de culture, de construction, les démarches à effectuer pour équilibrer les sols ou les enrichir si nécessaire. Il est toujours préférable de choisir les plantes adaptées au terrain et non l'inverse.
En agriculture conventionnelle, le sol est vécu comme un simple réceptacle. En agriculture naturelle, le sol est vivant et on travaille avec la nature dans le but de favoriser l'activité microbienne du sol. L'excès de fertilisants et d'azote, sans parler des amendements de synthèse, favorisent les bactéries pathogènes qui tuent les bactéries dites "efficaces" du sol et créent une concurence effrénee dans le sol qui se vide de vie après 2 ou 3 ans seulement. P…

Cultiver avec les Ronces.

Les Mures sont les fruits des Ronces - rubus fruticosus. Ce sont les baies sauvages les plus connues et les plus appréciées avec les framboises (rubus idaeus) et les myrtilles (vacinium - éricacées).
Selon qu’on affectionne leurs fruits ou que l’on redoute leurs piquants, leur caractère envahissant nous pose problème.

Luttez contre les ronces ? Les brûler ? les arracher ? les tailler ? Vous ne ferez qu’accentuer « le phénomène » et dynamiser leur croissance. Les ronces sont armées pour résister aux assauts du jardinier. Alors comment apprivoiser notre comportement pour apprendre à cultiver avec les ronces?

Une plante fruitière comestible, pionnière, mellifère, hyper productive et qui se gère toute seule : tous les atouts sont réunis pour être une favorite de nos cultures. Les ronces renferment même une substance particulière qui pourrait bien vous intéresser pour vos semis et vos bouturages: une hormone de croissance. Que d’avantages à découvrir pour cette plante pionnière extra+ordi…

Fruits d'hiver rustiques - Cultiver sous la neige 1/2

Cultiver sous la neige? Mais quelle idée!

Des saveurs exotiques sous la neige? Et oui, il existe des goûts sucrés de mangue, de banane, de
goyave, de datte, d'agrume et des saveurs rosés, musqués, épicés dans les variétés nordiques. Ce sont des espèces peu connues, oubliées et même sauvages qui ont été passées sous silence... Ces variétés ont des qualités gustatives et nutritionnelles hors du commun, jusqu'à 30 fois la teneur en vitamines C d'une orange par exemple. Merci la biodiversité! Serez-vous assez curieux pour les re-découvrir?

Au XVII ème siècle, la bourgeoisie se porte plus ouvertement vers les variétés exotiques ramenées des colonies comme symbole de leur richesse. Dans le même temps, l'exode rurale conduit nombre de paysans à quitter leurs campagnes pour devenir ouvriers en ville, censurant par là même leur culture paysanne et leur connaissance des plantes sauvages et des légumes traditionnels. Les traumatismes des guerres mondiales stigmatisent profondément…

Semis, Bouturage et Marcottage et autres techniques de multiplication végétative.

Bouturage, marcottage et pollinisation croisée. 
Bouturer les plantes mères est une manière efficace et rapide de multiplier les plantes, vignes, arbres et arbustes, mais pas que.
Cette technique permet de garder la génétique d'une plante choisie, ses propriétés, son goût, sa maturité, ses résistances naturelles. C'est possible d'opérer à partir des jeunes rameaux de bois vert de moins d'un an au printemps, avant le débourrage des bourgeons, juste à la sortie de l'hiver ou à la fin de l'été-début de l'automne. Cela fonctionne également avec les rejets, un rhizome, une racine, voir d'une feuille selon le pouvoir régénérant de la plante. Les plantes aquatiques, les lianes, vignes, les cannes et les fabacées sont parmi les plus prolifiques; c'est pour cela qu'elles sont souvent envahissantes.

Plusieurs techniques: bouturage simple (plantes feuilles, tomates) bouturages en aquaponie (menthe, basilic, carotte, betterave, patate douce, papyrus, avocat…

La symbiose des lichens.

Les lichens sont des organismes complexes, aux formes et aux couleurs extraordinaires. Ils existent depuis des millions d'années. Ce sont les premiers êtres vivants qui ont colonisé la croûte terrestre. Ils sont pourtant méconnus. Qu'est-ce qu'un lichen?

En réalité, ce n'est pas "UN" organisme, mais DES organismes, vivant en symbiose. Ils forment un
corps symbiotique de plusieurs symbiotes d'un champignon, d'une algue et de cyanobactéries. Le plus souvent, les lichens sont des organismes constitués de deux partenaires.

Le partenaire fongique, le champignon, représente plus de 90 % de sa biomasse. Le partenaire chlorophyllien, le végétal, le complète. Le plus souvent, il s'agit d'un champignon ascomycète (15000 espèces); on les appelle des ascolichens. Le champignon peut également être un basidiomycète (200 espèces) ou un deuteromycète (50 espèces). Le partenaire fongique s'associe à une algue unicellulaire ou filamenteuse.

Ils forment ens…

Micro-organismes EM et bokashi

Ah! L'Automne! Les températures redescendent en dessous de 20°C, les soirées se rafraîchissent et nous faisons les premiers feux de bois. Dès le premier coup de vent, la forêt se pâme de son manteau de feuilles mortes. Et avec elles, les premières effluves des fruits qui fermentent sur le sol. La vie microbienne bat son plein!

C'est le moment opportun pour faire son bokashi d'automne qui va nous servir à renforcer les forces immunitaires et anti-oxydantes du sol pour l'hiver et aider l'arbre et les plantes à lutter contre le stress du froid, des blessures, du gel et de l'excès ou du manque d'eau.

Le biotope du pommier

Le pommier communmalus communis partage le
même biotope que son homologue forestier, le pommier sylvestremalus sylvestris dont certaines espèces cultivées sont issues.
Le pommier vit en moyenne 70 ans et peut atteindre les 100 ans localement. Il fructifie bien jusqu'à 30 ans.
La chênaie-hêtraie claire correspond à son environnement forestier, et plus spécifiquement leur situation en haie fruitière, en fruticée ou dans une clairière.

Les espèces de malus, prunus et de pirus partagent le même biotope. Pommier sauvage, pommier commun, poirier sauvage et poirier commun affectionnent les mêmes plantes compagnes. Ainsi que le cognassier, Cydonia oblonga, que l'on surnomme la pomme de Cydonie ou la poire de Cydonie. Le néflier d'Europe partage aussi une écologique similaire.


















erratum 4:39 germandrée mélampyre des prés


+ la vidéo des résultats de la régénération d'un pommier cultivé est tournée, montage en cours.


Graminées sauvages comestibles

La majorité des graminées sauvages ou cultivées sont comestibles. Les céréales s'accommodent très
bien des sols acides et pauvres, en plaine ou en montagne; on les retrouvent au delà de 3000m d'altitude.

Les graines peuvent être moulues en farine ou torréfiées avant d'être consommées cuites, en bouillie, grumeaux, céréales, pain, pâtes, ou succédanés de café.

Les variétés cultivées ont été sélectionnées et multipliées pour leur teneur en gluten, parfois au delà de 70%, afin de résister aux manipulations des pétrins mécaniques: la pâte obtenue devient suffisamment élastique pour permettre la préparation industrielle. Les préparation industrielle en nécessite pas tant de gluten et peut tendre vers des teneurs inférieurs à 8%, voir nulle, comme avec les farines de riz, de maïs, de quinoa, de millet, de sorgho, du petit épéautre, de soja ou de sarrasin.

Les céréales anciens ou sauvages sont pauvres en gluten, moins de 8% et donc excellents pour la santé. Les quelques espèces …