Accéder au contenu principal

La sylvothérapie: bien-être avec les arbres.


La Sylvothérapie, est une pratique new âge mais elle est traditionnellement issue d'Asie, d'Inde, de Chine, du Japon et d'Amazonie. C'est une pratique répandue dans les cultures animistes et shinto qu vénèrent la nature et l'énergie vitale comme le Chi.

Georges Plaisance a rédigé de nombreux ouvrages sur la vie de la forêt, notamment en Bourgogne. Il a écrit un guide pratique de la sylvothérapie dans les années 80. Georges Plaisance a comparé différents airs. Il a montré que l'air forestier contenait bien moins de microbes que l'air urbain : 50 microbes par m³ d'air en forêt littorale, contre 1 000 dans le parc Montsouris de paris, 88 000 sur les Champs-Élysées, 575 000 sur les grands boulevards et 4 000 000 dans les grands magasins à Paris.

Au Japon, les arbres sont sacrés. On protège et on honore les arbres centenaires et millénaires dans les temples, les rues et les cours des jardins. On leur tresse une corde de papier tous les cents ans ou une tresse en paille de riz tous les mille ans. Une corde spéciale est tressée pour les arbres millénaires. Une des pratiques est la promenade en nature, dont une pratique thérapeutique est la shinrin yoku.






article en cours de rédaction. Thème à venir:


FORÊT ET BIEN-ÊTRE

la sensation de bien-être en forêt:
Les huiles essentielles, comme les terpènes, des plantes et des arbres semblent jouer un rôle majeur dans la sensation de bien-être en forêt. Les essences d'arbres ont même des vertus thérapeutiques. Elle est particulièrement puissante chez les résineux.

Les forêt de feuillus ont des effets toni-sédatifs sur l'organisme alors que les forêts de résineux ont des vertus dynamisantes et antimicrobiennes. Une exposition prolongée dans une forêt de pins peut toutefois être excitante au point d'augmenter la tension artérielle chez les personnes nerveuses et stressées, particulièrement en été. L'effet de la térébenthine peut donc être néfaste au delà de quelques heures d'exposition régulière. L'alternance feuillus/résineux semblent être idéal pour se ressourcer et équilibrer ses énergies.

On a récemment montré que l'activité biochimique est beaucoup plus riche et plus intense dans la canopée que dans la strate herbacée, notamment en forêt tropicale, mais on n'a pas cherché à mesurer si les malades bénéficieraient de respirer l'air à hauteur de canopée. Il existe de nombreux parcs d'activités type parcours aventure et accrobranches.

La chlorophylle
La chlorophylle purifie l'air lors de la photosynthèse, notamment sa teneur en oxygène.
La sensibilité de notre oeil est optimale entre 500 et 600 htz, ce qui nous permet de distinguer nombre de nuances de verts. En chromothérapie, les longueurs d'ondes longues des rouges sont très excitantes. Les longueurs d'ondes courtes des bleus sont très calmantes. Les verts sont toni-sédatifs.

La qualité de l'air
L'étude Phyt'air a permis d'établir la nocivité des matériaux de notre quotidien et notamment de la pollution de l'air dans les environnements intérieurs.

Energie, empathie et émotions chez les êtres vivants.
En 2013, les recherches du Docteur Nauri Nummenmaa a guidé une équipe de chercheurs à scanné les émotions corporelles de 701 volontaires, toutes nationalités confondues, pour établir une carte. A leur grande surprise, elle est commune à l'ensemble des personnes peu importe leur origine, leur nationalité ou leur sexe. On pense évidemment à la symbolique des auras. Ces travaux ont été publiés le 31 décembre 2013 dans la revue Proceedings of The National Academy of Sciences, sous le titre « Bodily maps of emotions ».
la cartographie universelle des émotions - étude finlandaise du Dr Lauri Nummenmaa publiée en 2013
Une étude a établi scientifiquement l'empathie des arbres face à un humain blessé adossé à son tronc. La preuve réside dans l'activation des systèmes d'échanges chimiques de la plante vers la personne triste ou blessée pour tenter de communiquer et de la soigner, en émettant les mêmes composés volatils que pour aider une plante congénère qui souffrirait d'une attaque.

Une étude de 2012 a montré qu'une algue était capable de puiser son énergie dans la photosynthèse mais aussi chez une autre plante. D'autres expérimentations semblent supposer que les plantes peuvent absorber l'énergie d'autres plantes environnantes. D'après les mécanismes physiologiques en jeu, il en serait de même pour les hommes. D'après le docteur Bader-Lee, « L’humain peut absorber et se guérir par le biais d’autres humains, animaux et une partie de la nature. C’est pourquoi beaucoup de gens se sentent plein d’énergie lorsqu’ils sont en pleine nature, » a-t-elle conclu.

Dans les années à venir, on peut espérer voir co-évoluer les domaines scientifiques et bioénergétiques au delà du conservatisme et du mysticisme. Avec lesquels devraient se rajouter les sciences humaines de la communication et de la sociologie.

La cortisol et l'éthylène, hormones du stress.
Du côté de la recherche en biologie végétale, on avance depuis les années 90 sur la communication des plantes, leur sociabilité et leur système sensible. On est proche de découvrir l'intelligence végétale. Plus d'infos à ce sujet dans notre article sur la communication et les relations d'entre aide chez les plantes.

Les premières expériences sur la sensibilité des plantes datent de la seconde guerre mondiale par un chercheur à la NASA, les japonais et par une équipe russe (expérience du chou) qui ont mesuré la réaction des plantes à un stress de contact, d'agression et plus récemment de sommeil (chez mimosa pudica) et de communication sonores et chimiques (chez les maïs).

Les plantes sont capables d'identifier, de reconnaître et d'émettre une information relative à une agression et de réagir, notamment grâce à des composées chimiques dans leur systèmes foliaires et racinaires.


http://www.espritsciencemetaphysiques.com/absorber-lenergie.html
L'éthylène et le cortisol semblent jouer un rôle majeur. Hors nous sécrétons également ces hormones lorsque nous sommes en stress.

Une étude japonaise de 2004 a montré que le sang de personnes ayant marché dans les bois contient un taux de cortisol beaucoup plus bas que celui de personnes ayant couvert la même distance en ville.

Or cette hormone est considérée comme une des principales hormone de stress dans le règne végétal comme animal.

Il semble pertinent de considérer les possibilités d'échange et de communication intuitive qui peuvent exister entre les plantes, les animaux, dont nous faisons partis.

Cela devrait nous aider à retrouver une place salutaire dans la Nature, qui elle, ne nous a jamais quittés.

land'art: art et nature.

Nous organisons des ateliers land'art à Dijon, à la découverte des forêts aux portes de Dijon.
Infos & Réservation au 07.86.82.22.81.
Plus d'infos sur notre site LAND'ART DIJON:
https://sites.google.com/site/landartdijon/home

jardiner, créateur de lien social.
(à suivre)
voir le fruit de son travail, se sentir utile, être au contact d'être vivant et sensible que l'on nourrit, apaisement, concentration, échanger avec les autres au delà des apparences...
réintégration de personnes désocialisées.
les jardins partagés
permaculture urbaine
terre de lien

http://www.journaldelascience.fr/sante/articles/carte-corporelle-nos-emotions-revelee-etude-3400
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/01/06/21819-premiere-carte-corporelle-emotions
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvoth%C3%A9rapie
http://asef-asso.fr/mon-jardin/nos-syntheses/1396-le-jardin-source-du-bien-etre-de-l-homme-la-synthese-de-l-asef
http://www.espritsciencemetaphysiques.com/absorber-lenergie.html
http://www.nature.com/ncomms/journal/v3/n11/full/ncomms2210.html
http://pierrefeuillesapiens.blogspot.fr/
http://www.shinrin-yoku.org/
https://en.wikipedia.org/wiki/Forest_bathing
https://ja.wikipedia.org/wiki/%E6%A3%AE%E6%9E%97%E6%B5%B4


Vous aimerez aussi :

Cultiver avec les Limaces et les Escargots

Les limaces sont-elles nuisibles? Du recyclage de la matière, à la cohésion du sol jusqu'au repas favori d'animaux compagnons, les gastéropodes jouent un rôle pionnier dans l'écologie des milieux, jardin potager y compris. Tous les gastéropodes ont un rôle fondamental dans l'équilibre d'un jardin.
La vie secrète des limaces mérite qu'on s'y intéresse. Les limaces existent depuis 350 millions d'années, et ont évolué des escargots terrestres, venant eux-mêmes de la mer. Leur surnom "estomac sur pied" en grec leur colle à la peau.

Les gastéropodes sont pour la vie du sol ce que les abeilles sont pour les plantes à fleurs: un chaînon vital de l'écosystème.


Pourquoi le jardinier adore les vers de terre mais boude les escargots et les limaces?

Cultiver avec les limaces peut paraître fou en agriculture... et pourtant, voici des applications incongrues pour faire des limaces, des compagnons plutôt que des nuisibles. A chaque limace son rôle!

Après…

Le biotope du Noyer - 1ère partie. Le noyer est-il si toxique?

Le Noyer, Juglans Regia, est un arbre à noix cultivé depuis plus de 1000 ans.
Le noyer est-il un arbre toxique? Le noyer est l'un des arbres cultivés les plus controversés. 
Le Noyer a aussi une bonne réputation: il indique les terres arables de bonne qualité. L'arbre est bio indicateur des terres équilibrées, riches en azote, en argile et en eau. Le complexe argilo-humique est souvent excellent.
Le noyer pousse aussi dans des conditions d'hydromorphisme et dans des sols saturés en nitrates. Il tolère même des stations anaérobies, polluées par les nitrites, les molécules chimiques et les métaux lourds.
Au Moyen Age, nombre de paysans français rechignaient à planter des noyers dans les vergers. Les seigneurs accordèrent des aides aux agriculteurs qui en plantaient pour maintenir la culture du noyer dans les campagnes.
C'est un arbre à la mauvaise réputation dans les vergers à cause de sa composition en juglone, un composé chimique qui inhibe la germination et la respirat…

Plantes bio indicatrices

la version actuellemnet en ligne date de 2013 actu 2018: j'aimerais actualiser complètement cet article...
L'observation de la végétation fournit de nombreuses indications sur le sol, sa qualité, sa structure, sa composition, son PH et sur la disponibilité des nutriments. Et donc sur les possibilités de culture, de construction, les démarches à effectuer pour équilibrer les sols ou les enrichir si nécessaire. Il est toujours préférable de choisir les plantes adaptées au terrain et non l'inverse.
En agriculture conventionnelle, le sol est vécu comme un simple réceptacle. En agriculture naturelle, le sol est vivant et on travaille avec la nature dans le but de favoriser l'activité microbienne du sol. L'excès de fertilisants et d'azote, sans parler des amendements de synthèse, favorisent les bactéries pathogènes qui tuent les bactéries dites "efficaces" du sol et créent une concurence effrénee dans le sol qui se vide de vie après 2 ou 3 ans seulement. P…

Cultiver avec les Ronces.

Les Mures sont les fruits des Ronces - rubus fruticosus. Ce sont les baies sauvages les plus connues et les plus appréciées avec les framboises (rubus idaeus) et les myrtilles (vacinium - éricacées).
Selon qu’on affectionne leurs fruits ou que l’on redoute leurs piquants, leur caractère envahissant nous pose problème.

Luttez contre les ronces ? Les brûler ? les arracher ? les tailler ? Vous ne ferez qu’accentuer « le phénomène » et dynamiser leur croissance. Les ronces sont armées pour résister aux assauts du jardinier. Alors comment apprivoiser notre comportement pour apprendre à cultiver avec les ronces?

Une plante fruitière comestible, pionnière, mellifère, hyper productive et qui se gère toute seule : tous les atouts sont réunis pour être une favorite de nos cultures. Les ronces renferment même une substance particulière qui pourrait bien vous intéresser pour vos semis et vos bouturages: une hormone de croissance. Que d’avantages à découvrir pour cette plante pionnière extra+ordi…

Fruits d'hiver rustiques - Cultiver sous la neige 1/2

Cultiver sous la neige? Mais quelle idée!

Des saveurs exotiques sous la neige? Et oui, il existe des goûts sucrés de mangue, de banane, de
goyave, de datte, d'agrume et des saveurs rosés, musqués, épicés dans les variétés nordiques. Ce sont des espèces peu connues, oubliées et même sauvages qui ont été passées sous silence... Ces variétés ont des qualités gustatives et nutritionnelles hors du commun, jusqu'à 30 fois la teneur en vitamines C d'une orange par exemple. Merci la biodiversité! Serez-vous assez curieux pour les re-découvrir?

Au XVII ème siècle, la bourgeoisie se porte plus ouvertement vers les variétés exotiques ramenées des colonies comme symbole de leur richesse. Dans le même temps, l'exode rurale conduit nombre de paysans à quitter leurs campagnes pour devenir ouvriers en ville, censurant par là même leur culture paysanne et leur connaissance des plantes sauvages et des légumes traditionnels. Les traumatismes des guerres mondiales stigmatisent profondément…

Semis, Bouturage et Marcottage et autres techniques de multiplication végétative.

Bouturage, marcottage et pollinisation croisée. 
Bouturer les plantes mères est une manière efficace et rapide de multiplier les plantes, vignes, arbres et arbustes, mais pas que.
Cette technique permet de garder la génétique d'une plante choisie, ses propriétés, son goût, sa maturité, ses résistances naturelles. C'est possible d'opérer à partir des jeunes rameaux de bois vert de moins d'un an au printemps, avant le débourrage des bourgeons, juste à la sortie de l'hiver ou à la fin de l'été-début de l'automne. Cela fonctionne également avec les rejets, un rhizome, une racine, voir d'une feuille selon le pouvoir régénérant de la plante. Les plantes aquatiques, les lianes, vignes, les cannes et les fabacées sont parmi les plus prolifiques; c'est pour cela qu'elles sont souvent envahissantes.

Plusieurs techniques: bouturage simple (plantes feuilles, tomates) bouturages en aquaponie (menthe, basilic, carotte, betterave, patate douce, papyrus, avocat…

La symbiose des lichens.

Les lichens sont des organismes complexes, aux formes et aux couleurs extraordinaires. Ils existent depuis des millions d'années. Ce sont les premiers êtres vivants qui ont colonisé la croûte terrestre. Ils sont pourtant méconnus. Qu'est-ce qu'un lichen?

En réalité, ce n'est pas "UN" organisme, mais DES organismes, vivant en symbiose. Ils forment un
corps symbiotique de plusieurs symbiotes d'un champignon, d'une algue et de cyanobactéries. Le plus souvent, les lichens sont des organismes constitués de deux partenaires.

Le partenaire fongique, le champignon, représente plus de 90 % de sa biomasse. Le partenaire chlorophyllien, le végétal, le complète. Le plus souvent, il s'agit d'un champignon ascomycète (15000 espèces); on les appelle des ascolichens. Le champignon peut également être un basidiomycète (200 espèces) ou un deuteromycète (50 espèces). Le partenaire fongique s'associe à une algue unicellulaire ou filamenteuse.

Ils forment ens…

Micro-organismes EM et bokashi

Ah! L'Automne! Les températures redescendent en dessous de 20°C, les soirées se rafraîchissent et nous faisons les premiers feux de bois. Dès le premier coup de vent, la forêt se pâme de son manteau de feuilles mortes. Et avec elles, les premières effluves des fruits qui fermentent sur le sol. La vie microbienne bat son plein!

C'est le moment opportun pour faire son bokashi d'automne qui va nous servir à renforcer les forces immunitaires et anti-oxydantes du sol pour l'hiver et aider l'arbre et les plantes à lutter contre le stress du froid, des blessures, du gel et de l'excès ou du manque d'eau.

Le biotope du pommier

Le pommier communmalus communis partage le
même biotope que son homologue forestier, le pommier sylvestremalus sylvestris dont certaines espèces cultivées sont issues.
Le pommier vit en moyenne 70 ans et peut atteindre les 100 ans localement. Il fructifie bien jusqu'à 30 ans.
La chênaie-hêtraie claire correspond à son environnement forestier, et plus spécifiquement leur situation en haie fruitière, en fruticée ou dans une clairière.

Les espèces de malus, prunus et de pirus partagent le même biotope. Pommier sauvage, pommier commun, poirier sauvage et poirier commun affectionnent les mêmes plantes compagnes. Ainsi que le cognassier, Cydonia oblonga, que l'on surnomme la pomme de Cydonie ou la poire de Cydonie. Le néflier d'Europe partage aussi une écologique similaire.


















erratum 4:39 germandrée mélampyre des prés


+ la vidéo des résultats de la régénération d'un pommier cultivé est tournée, montage en cours.


Graminées sauvages comestibles

La majorité des graminées sauvages ou cultivées sont comestibles. Les céréales s'accommodent très
bien des sols acides et pauvres, en plaine ou en montagne; on les retrouvent au delà de 3000m d'altitude.

Les graines peuvent être moulues en farine ou torréfiées avant d'être consommées cuites, en bouillie, grumeaux, céréales, pain, pâtes, ou succédanés de café.

Les variétés cultivées ont été sélectionnées et multipliées pour leur teneur en gluten, parfois au delà de 70%, afin de résister aux manipulations des pétrins mécaniques: la pâte obtenue devient suffisamment élastique pour permettre la préparation industrielle. Les préparation industrielle en nécessite pas tant de gluten et peut tendre vers des teneurs inférieurs à 8%, voir nulle, comme avec les farines de riz, de maïs, de quinoa, de millet, de sorgho, du petit épéautre, de soja ou de sarrasin.

Les céréales anciens ou sauvages sont pauvres en gluten, moins de 8% et donc excellents pour la santé. Les quelques espèces …