Accéder au contenu principal

Cultiver avec les Taupes

dessin internaute
Planter un Arbre en permaculture est l'occasion de trouver des astuces. Dans toutes les techniques le but est de faciliter le développement racinaire des arbres et leur fixation profonde dans le sol.

Les Taupes, 
leur mottes et leur galeries offrent un réseau idéal pour planter un Arbre. Planter un arbre dans les taupinières favorisent la mycorhization de vos arbres. Vive les taupes dans le verger! On vous explique pourquoi...




Le système racinaire.

La première racine d'encrage dans le sol est primordiale. Le réseau racinaire secondaire va ensuite se développer autour de cette racine mère. Chaque tête de racine possède la capacité de chercher des galeries dans le terrain, de s'orienter, d'adapter leur croissance, de chercher des nutriments et de communiquer avec les micro organismes du sol via des signaux et des volatils chimiques. Il est essentiel de préserver ces quelques 2 petits millimètres. Si la tête des racines est coupée, la plante pousse uniformément, indistinctement et en ligne droite. Pour plus d'infos à ce sujet, lire l'article sur le système racinaire des plantes et l'intelligence végétale: les stratégies de communication des plantes.
Technique de la barre à mine:
La plus commune est de faire un trou d'1m à la barre à mine, d'y entreposer du terreau- avec EM si possible, d'y placer 3 noyaux, pour sélectionner le pied le mieux implanter.

Technique de la taupinière:
Pour la taupinière, le travail est déjà fait! Vous n'avez besoin que de vos mains ou d'un bâton. Les taupes creusent un réseau sous-terrain superficiel et en profondeur dans tous les verger. Galeries, nutriments, disponibilité en oxygène et en eau: les arbres n'ont plus qu'à s'y implanter avant les mulots et les fourmis. C'est d'ailleurs ce qui se passe en forêt, où les taupes jouent un rôle primordial dans l'implantation des graines et la dispersion du mycélium.
Charmes, taupinière et cèpes d'été.
A cet endroit j'ai trouvé 7 cèpes d'été énormes dans ou autour des taupinières.
les galeries
Quelle motte choisir?

Veillez à protéger le gîte - le foyer - de la taupe et de sa portée. N'altérez pas non plus la galerie principale, si possible.

Si cela arrive, la taupe dépensera plus d'énergie pour reconstruire une galerie principale en contournant l'obstacle. Mais elle pourrait aussi décider de nettoyer sa galerie en rejetant le noyau ou manger les racines du jeune plant qui obstrue son passage.

Tout dépend de l'état de votre sol. S'il est très argileux et compact, cela peut-être le moyen de l'aérer d'avantage, au prix d'une population de micro-organismes au profit de la taupe. Tout travail mérite récompense. Dans ce cas, faites le au par avant avec un bâton dans le sol pour observer la réaction de la taupe. Si dès le lendemain vous observez de nouvelles mottes, c'est qu'elle a creuser un nouveau tronçon de galerie principale.

illustration d'un réseau de galeries par un trappeur -
utiliser les points d'appâtages pour attirer les taupes et l'inviter à multiplier ses galeries
vers les festins que vous aurez prédécidés.
et non pour les tuer!
1/ le plan des galeries existantes.
Observez donc votre terrain de loin et dessinez les taupinières sur un feuille - ou visuellement. Repérez le réseau des galeries principales en observant les grosses mottes humides, et imaginez le réseau secondaire des petites mottes aléatoires en ramification aléatoire ou en étoile. Pour planter vos arbres, choisissez une taupinière principale abandonnée (la motte sèche et s'affaisse) ou une taupinière au dessus d'un réseau de galeries secondaires.

2/ design spontané. Le réseau secondaire, galeries et mottes, sont souvent aléatoires et abandonnés. La taupe les creuse au gré de sa chasse pour trouver de la nourriture et n'y revient pas nécessairement. Ce sont souvent des culs de sacs. Ils sont idéals pour une implantation immédiate de vos plants d'arbres ou de vos noyaux. Choisissez les taupinières qui correspondent au mieux au design que vous voulez et avec l'espacement nécessaire pour chaque espèce.

Vous observez que les fourmis font de même dans le jardin. Elles construisent leur fourmilière au dessus et en dessous d'une souche d'arbre et optent aussi pour une vieille taupinière.

3/ design choisi. Le plan d'implantation de vos arbres.
Vous pouvez stimuler le réseau de la taupe en créant un festin d'insectes à proximité d'une galerie principale (récoltez des insectes dans votre verger ou achetez des lombrics en jardinerie, ceux qui ne finiront pas gobber, iront fertiliser votre verger). Creusez un petit trou près d'une galerie principale puis à 1m, 3m, 5m selon le design des arbres que vous plantez, répétez l'opération. Vous dessinez ainsi avec la taupe l'emplacement des futurs arbres tout en collaborant à son bien-être.

les mottes
le gîte

les mottes occasionnelles

le régime alimentaire de la taupe.



Les taupes sont insectivores, et mangent occasionnellement des tubercules.

Le travail des taupes contribue à la qualité du sol : les galeries drainent le terrain, tandis que les taupinières permettent de le fertiliser en faisant remonter à la surface la terre des couches plus profondes. Les taupes laissent aussi des déjections riches en sucres et en protéines de ces repas d'insectes, de larves, de vers et des carapaces. C'est l'un des rares prédateurs de certains vers et larves nuisibles pour le jardin (vers blancs de hanneton, vers taupins, courtilière, limaces, etc).

Tous ces éléments contribuent à nourrir les racines d'arbres et de plantes et le mycélium des champignons mycorhiziens ou basidiomycètes tout comme les bactéries du sol.

La taupe est un compagnon du jardinier. Ce qui est vrai pour la taupe, l'est aussi pour les musaraignes. Protégeons-les.

Les taupes et le mycélium.
Les taupes jouent un rôle essentiel dans la dissémination des spores et du mycélium des champignons. En forêt, c'est grâce aux taupes et aux limaces que le mycélium gagne du terrain. Le mycélium emprunte les galeries, où il y trouve également les déjections des taupes et les cadavres d'autres insectes pour se nourrir. Il se loge dans les nids ou les taupinières pour se développer et fructifie en surface. Les amateurs de morilles et de champignons en général repèrent les taupinières pour espérer une cueillette fructueuse. Pour la culture de champignons symbiotiques en extérieur, il est d'ailleurs conseillé de favoriser les dissémination sur les taupinières: la terre y est ameublie et le sous sol offre un réseau prédisposé pour le mycélium, comme une cave. Planter un arbre dans les taupinières favorisent donc en plus la mycorhization de vos arbres.

Pour plus d'infos sur la relation entre les taupes et les champignons, consultez notre article "Le biotope de la Morille".
Planche 1 : mise en évidence schématisée de l’action de Talpa Europaea sur la mise en place du mycélium de Morchella vulgaris (à gauche lors de la descente de la sève à la fin de l’automne et le début de l’hiver, à droite lors de la montée de la sève de Fraxinus excelsior au printemps). ref: www.micosegur.com/las-colmenillas-y-los-topos/


taupinière et cèpe d'été
Noisetier et bolet des charmes
Lorsque l'on sait que les pommiers font partie des arbres hôtes de la morille commune, on met à profit arbre fruitier, culture de morille et taupinière. Et vous pouvez décliner pour d'autres champignons comme les cèpes, les tricholomes de la Saint Georges, les amanites etc... C'est une bonne nouvelle pour améliorer la culture de champignons symbiotiques dans une forêt jardin. 

Les noisetiers sont aussi d'excellents candidats pour la culture de champignons symbiotiques.










Pour plus d'infos sur la culture de champignons, consultez nos articles sur le Mycogardening:

> Arbres fruitiers et champignons

Les mycorhizes des arbres fruitiers et des plantes vivaces.

Légumes et champignons

> Mushroom garden, aménager une forêt jardin avec des champignons

Bonne expérience à tous!

cèpe d'été, mousse et taupinière.
Charmes, taupinières et cèpes d'été

russule brûlante et taupinière - toxique

Amanite panthère - mortelle-, taupinière, terricules de ver de terre et limace rouge.
Protégeons les taupes.
Les taupes ont été trop longtemps chassées pour leur fourrure, pour confectionner des chapeaux haute forme et des manteaux, par les trappeurs - chasseurs de taupe, rats et campagnols - et par les jardiniers amateurs de gazon anglais.

La taupe européenne est aujourd'hui protégée en Allemagne. Faisons de même dans nos jardins.

Voici de bonnes raisons de protéger ces animaux, et de cultiver avec elles. Une nouvelle symbiose est née.



le blog de l'ingénierie de la Nature: http://bionique.artbite.fr/Galeries.html
Les morilles et les taupes : https://www.micosegur.com/las-colmenillas-y-los-topos/

Vous aimerez aussi :

Cultiver avec les Limaces et les Escargots

Les limaces sont-elles nuisibles? Du recyclage de la matière, à la cohésion du sol jusqu'au repas favori d'animaux compagnons, les gastéropodes jouent un rôle pionnier dans l'écologie des milieux, jardin potager y compris. Tous les gastéropodes ont un rôle fondamental dans l'équilibre d'un jardin.
La vie secrète des limaces mérite qu'on s'y intéresse. Les limaces existent depuis 350 millions d'années, et ont évolué des escargots terrestres, venant eux-mêmes de la mer. Leur surnom "estomac sur pied" en grec leur colle à la peau.

Les gastéropodes sont pour la vie du sol ce que les abeilles sont pour les plantes à fleurs: un chaînon vital de l'écosystème.


Pourquoi le jardinier adore les vers de terre mais boude les escargots et les limaces?

Cultiver avec les limaces peut paraître fou en agriculture... et pourtant, voici des applications incongrues pour faire des limaces, des compagnons plutôt que des nuisibles. A chaque limace son rôle!

Après…

Les Ruches en apiculture naturelle et sauvage - découverte sur les abeilles, les fourmis et les champignons.

L'apiculture naturelle s'inspire de l'essaim sauvage et de la vie des abeilles dans la nature. La ruche populaire à rayons fixes se rapproche du tronc d'arbre. La récolte du miel ne nécessite ni cadre, ni cire, ni enfumoir  ni habits, ni centrifugeuse, quasiment aucune manipulation; l'apiculture dans son plus simple appareil. L'abeille est libre de construire sa colonie et son architecture comme bon lui semble.


Plantes bio indicatrices

la version actuellemnet en ligne date de 2013 actu 2018: j'aimerais actualiser complètement cet article...
L'observation de la végétation fournit de nombreuses indications sur le sol, sa qualité, sa structure, sa composition, son PH et sur la disponibilité des nutriments. Et donc sur les possibilités de culture, de construction, les démarches à effectuer pour équilibrer les sols ou les enrichir si nécessaire. Il est toujours préférable de choisir les plantes adaptées au terrain et non l'inverse.
En agriculture conventionnelle, le sol est vécu comme un simple réceptacle. En agriculture naturelle, le sol est vivant et on travaille avec la nature dans le but de favoriser l'activité microbienne du sol. L'excès de fertilisants et d'azote, sans parler des amendements de synthèse, favorisent les bactéries pathogènes qui tuent les bactéries dites "efficaces" du sol et créent une concurence effrénee dans le sol qui se vide de vie après 2 ou 3 ans seulement. P…

Le biotope du Noyer - 1ère partie. Le noyer est-il si toxique?

Le Noyer, Juglans Regia, est un arbre à noix cultivé depuis plus de 1000 ans.

Le noyer est-il un arbre toxique? Le noyer est l'un des arbres cultivés les plus controversés. 

C'est un arbre à la mauvaise réputation dans les vergers à cause de sa composition en juglone, un composé chimique qui inhibe la germination et la respiration de nombreuses plantes.

Le Noyer a aussi une bonne réputation: il indique les terres arables de bonne qualité. L'arbre est bio indicateur des terres équilibrées, riches en azote, en argile et en eau. Le complexe argilo-humique est souvent excellent.

Le noyer pousse aussi dans des conditions d'hydromorphisme et dans des sols saturés en nitrates. Il tolère même des stations anaérobies, polluées par les nitrites, les molécules chimiques et les métaux lourds.

Au Moyen Age, nombre de paysans français rechignaient à planter des noyers dans les vergers. Les seigneurs accordèrent des aides aux agriculteurs qui en plantaient pour maintenir la culture du…

Ruche tronc, de l'écologie de l'arbre à la ruche.

LES TRONCS-RUCHE : L'ARBRE AUX ABEILLES Résumé : ************************************************














De la ruche de biodiversité à la Paraculture de miel sauvage.


En permaculture, le biotope des abeilles est propice à :





La symbiose des lichens.

Les lichens sont des organismes complexes, aux formes et aux couleurs extraordinaires. Ils existent depuis des millions d'années. Ce sont les premiers êtres vivants qui ont colonisé la croûte terrestre. Ils sont pourtant méconnus. Qu'est-ce qu'un lichen?

En réalité, ce n'est pas "UN" organisme, mais DES organismes, vivant en symbiose. Ils forment un
corps symbiotique de plusieurs symbiotes d'un champignon, d'une algue et de cyanobactéries. Le plus souvent, les lichens sont des organismes constitués de deux partenaires.

Le partenaire fongique, le champignon, représente plus de 90 % de sa biomasse. Le partenaire chlorophyllien, le végétal, le complète. Le plus souvent, il s'agit d'un champignon ascomycète (15000 espèces); on les appelle des ascolichens. Le champignon peut également être un basidiomycète (200 espèces) ou un deuteromycète (50 espèces). Le partenaire fongique s'associe à une algue unicellulaire ou filamenteuse.

Ils forment ens…

Cultiver avec les Ronces.

Les Mures sont les fruits des Ronces - rubus fruticosus. Ce sont les baies sauvages les plus connues et les plus appréciées avec les framboises (rubus idaeus) et les myrtilles (vacinium - éricacées).
Selon qu’on affectionne leurs fruits ou que l’on redoute leurs piquants, leur caractère envahissant nous pose problème.

Luttez contre les ronces ? Les brûler ? les arracher ? les tailler ? Vous ne ferez qu’accentuer « le phénomène » et dynamiser leur croissance. Les ronces sont armées pour résister aux assauts du jardinier. Alors comment apprivoiser notre comportement pour apprendre à cultiver avec les ronces?

Une plante fruitière comestible, pionnière, mellifère, hyper productive et qui se gère toute seule : tous les atouts sont réunis pour être une favorite de nos cultures. Les ronces renferment même une substance particulière qui pourrait bien vous intéresser pour vos semis et vos bouturages: une hormone de croissance. Que d’avantages à découvrir pour cette plante pionnière extra+ordi…

Semis, Bouturage et Marcottage et autres techniques de multiplication végétative.

Bouturage, marcottage et pollinisation croisée. 
Bouturer les plantes mères est une manière efficace et rapide de multiplier les plantes, vignes, arbres et arbustes, mais pas que.
Cette technique permet de garder la génétique d'une plante choisie, ses propriétés, son goût, sa maturité, ses résistances naturelles. C'est possible d'opérer à partir des jeunes rameaux de bois vert de moins d'un an au printemps, avant le débourrage des bourgeons, juste à la sortie de l'hiver ou à la fin de l'été-début de l'automne. Cela fonctionne également avec les rejets, un rhizome, une racine, voir d'une feuille selon le pouvoir régénérant de la plante. Les plantes aquatiques, les lianes, vignes, les cannes et les fabacées sont parmi les plus prolifiques; c'est pour cela qu'elles sont souvent envahissantes.

Plusieurs techniques: bouturage simple (plantes feuilles, tomates) bouturages en aquaponie (menthe, basilic, carotte, betterave, patate douce, papyrus, avocat…

Fruits d'hiver rustiques - Cultiver sous la neige 1/2

Cultiver sous la neige? Mais quelle idée!

Des saveurs exotiques sous la neige? Et oui, il existe des goûts sucrés de mangue, de banane, de
goyave, de datte, d'agrume et des saveurs rosés, musqués, épicés dans les variétés nordiques. Ce sont des espèces peu connues, oubliées et même sauvages qui ont été passées sous silence... Ces variétés ont des qualités gustatives et nutritionnelles hors du commun, jusqu'à 30 fois la teneur en vitamines C d'une orange par exemple. Merci la biodiversité! Serez-vous assez curieux pour les re-découvrir?

Au XVII ème siècle, la bourgeoisie se porte plus ouvertement vers les variétés exotiques ramenées des colonies comme symbole de leur richesse. Dans le même temps, l'exode rurale conduit nombre de paysans à quitter leurs campagnes pour devenir ouvriers en ville, censurant par là même leur culture paysanne et leur connaissance des plantes sauvages et des légumes traditionnels. Les traumatismes des guerres mondiales stigmatisent profondément…

Les fougères, des plantes primitives

Les fougères appartiennent à la famille des Ptéridophytes - pteros "aile" phytos végétal.

La grande majorité des fougères et leurs cousines se plaisent dans les milieux humides et ombragées. Il existe des fougères dans les pays froids comme dans les pays chauds. Les plus beaux rassemblements de fougères poussent dans les forêts tropicales humides.

Quelques espèces supportent des stations ensoleillées et sèches comme la fougère aigle qui se plait sur sol siliceux et soumis aux UVvs, ou les fougères des murailles qui se plaisent entre les rochers ou dans les interstices des murs.

Les fougères sont des espèces sensibles, elles évitent les milieux anthropisés, urbanisées ou les terres cultivées. La diminution des espaces naturels comme les forêts sauvages, les zones humides et la pollution des eaux, accélèrent leur disparition et leur raréfaction.